Gundam Seed


Pour ce premier article dans la catégorie anime et manga, (et sans vouloir piquer la vedette à Hadaria qui approfondira certainement le domaine mécha plus tard) je vous propose un anime fort connu qui m’a plongé dans cet univers qu’est le manga, j’ai nommé : GUNDAM SEED

Informations générales

Titre original :  Kidou senshi Gundam SEED
Auteur : TOMINO YOSHIYUKI, YATATE HAJIME
Studio : SUNRISE
Genre : Action, Cyber & Mecha, Espace & Science-Fiction
Episodes : 50
Nouvelle réédition en cours en HD, 10 épisodes déjà parus. 

Gundam

L’histoire

Nous sommes dans le calendrier de la cosmic era (CE), adopté suite à la colonisation spatiale et la reconstruction du monde.

A cette époque, il existe une colonie dans l’espace, les Plants, où se concentre une population d’êtres génétiquement modifiés qu’on appelle les coordinateurs. Ceux-ci ne tombent pas malades, ils sont plus forts physiquement, sont matures plus vite et bénéficient d’autres qualités qui inspirent la peur auprès des humains non modifiés qui seront nommés Naturels. Cette crainte a donné naissance au Blue Cosmos, une organisation qui vise l’extermination complète des coordinateurs. Pour cela, ils n’hésitent pas à mettre les moyens. Le 14 Février CE 70, ils envoient un missile nucléaire sur la colonie Junius-7.
Cet évènement (tout au long de la série, il portera le nom de Bloody Valentine, ou Saint Valentin Sanglante pour les puristes) signera la guerre entre ZAFT (Zodiac Alliance of Freedom Treaty, l’armée des Coordinateurs) et l’Alliance Terrestre.

Commence alors l’histoire, avec le vol de trois unités mobiles (Mobile suit ou mobile armor) par Asran Zala qui sera confronté à son meilleur ami d’enfance qui montera à bord de l’Archangel après avoir montré une certaine aptitude pour le pilotage lorsqu’il prit le Freedom afin de sauver ses amis.

Les personnages

 Personnages gundam
Cet anime commence par la présentation de quelques civils dont Kira Yamato, qui aura un rôle principal durant toute la série. Celui-ci, bien qu’intégré dans un groupe civil principalement Naturel, est en réalité un coordinateur, ce qui explique son aptitude à piloter le freedom alors qu’il vient à peine d’y toucher. Lors de l’attaque du groupe de Zaft (Asran, Izak  , Deark), il sera emmené de force par Murrue Ramius, qui sera capitaine puis commandant de l’Archangel auprès des forces terrestres. La rencontre avec son meilleur ami, Asran Zala, qui n’est autre que le fils du président des Plants, Patrick Zala, le troublera fortement. Il hésitera à le combattre, bien qu’ils soient ennemis.

Ce premier épisode révèlera également un autre personnage important de cette histoire, Cagalli Yula Attha, jeune fille du dirigeant d’Orb, nation neutre malgré sa force armée relativement puissante, que Kira sauvera rapidement au passage. Enfin, mais présentée beaucoup plus tard, Lacus Clyne, fille de Siegel Clyne qui participe activement à la politique sur les Plants, qui n’est autre que la promise d’Asran et une chanteuse fort populaire auprès des coordinateurs.

Tout au long de la série, de nombreux personnages joueront un rôle particulier, il existe de nombreux personnages secondaires, parfois plus intéressants que ces quatre personnages principaux et qui pourtant ne feront qu’une brève apparition. Notons par exemple les extended, êtres modifiés et formés uniquement dans le but de combattre, leur corps reste fragile s’ils ne prennent pas régulièrement une pilule. Ils sont manipulés par le Blue cosmos et auront une importance toute particulière dans l’évolution de nos personnages principaux mais n’apparaitront pas souvent.

OST

 img ost
Série de 50 épisodes, il est évident que l’OST (Original sound track pour les noobs) est important. Quatre opening, de ce fait Quatre ending également, à noter que l’animation reprend une chanteuse et les diverses chansons passées lors d’évènements marquants et surtout durant les combats qui sont rendus encore plus époustouflants, vous avez de quoi vous faire une belle playlist et admirer un travail de composition incroyable.

Les meilleures musiques seront certainement celles du très célèbre groupe T.M. Revolution, avec Invoke. On peut également applaudir la performance de See-Saw qui nous propose un son boostant ou encore Rie Tanaka, seiyuu (signifie doubleuse en japonais) de Lacus Clyne, la jeune chanteuse de l’anime.

Entre musiques de combat, chansons d’espoirs, openings épiques et endings un peu plus mitigés, Sunrise propose une variété intéressante pour agrémenter cet anime célèbre et pourtant fort peu développé encore en France. (Un article reprendra certainement l’ensemble des titres principaux de l’OST. En lien vous trouverez toutefois une des meilleures compositions proposées).

 

Ma critique

Bien que Gundam Seed fut le premier anime que j’ai regardé et qu’il m’ait directement plongé dans l’univers manga, je ne me lancerai pas dans une critique purement positive. Pour tout anime, il y a du bon et du mauvais.

Ainsi donc, en ce qui concerne l’histoire, il n’y a pas grand-chose à redire. Entre combats et explications, le spectateur a largement l’occasion d’avoir du spectacle et de reprendre son souffle. Le concept même de l’homme effrayé par sa propre création, les différentes références implicites à la discrimination font de GS un anime très intéressant autant pour réfléchir sur soi-même que pour se distraire.

Malheureusement, on ne peut pas dire que le chara design soit aussi intéressant. En effet, si vous vous donnez la peine d’observer, l’auteur a repris une forme unique de visage et s’est contenté de modifier les couleurs, les longueurs et les vêtements. (si vous voulez je vous ferai une fois un test, ce pourrait être amusant). Il se rattrape toutefois sur leur personnalité, bien développée et qui évolue au fil de l’histoire, ce qui offre une vraisemblance qu’on ne trouve pas toujours (Adieu Ô stéréotype !!). Les relations entre chaque personnage est également enrichissante et permet une évolution de l’histoire à laquelle on ne s’attend pas toujours.

On pourra cependant regretter un « godplay » trop intense. Comprenez par là un énorme problème avec Kira, présenté certes comme un coordinateur et donc plus puissant que la plupart des humains, mais en plus le coordinateur ultime, possédant ce qu’on appellera le SEED, un état secondaire qui le rend momentanément surpuissant comme dans la légende du berserk. Au départ touchant du fait qu’il n’aime pas tuer, blesser des gens même s’ils son ennemis, cette façon d’être en permanence surpuissant, de pleurer et geindre en permanence le rende malheureusement agaçant (désolée pour les fans de Kira). Développer un peu plus les Naturels aurait été plus intelligent de la part de l’auteur qui a fait de ses quatre personnages principaux des coordinateurs.

Donc, si vous aimez les méchas et les univers futuristes, que vous appréciez la musique et une bonne dose d’action, je vous conseille fortement cet anime qui est extraordinaire. Mais ne vous attendez pas non plus à tomber de votre chaise d’ébahissement.

Notez également que depuis quelques mois, la team Sunrise a décidé de rediffuser la série en HD, la qualité d’image est donc meilleure et les effets lors des combats plus impressionnants. Ils sont, à l’heure où je vous écris, au dixième épisode.

Tsuki
signature
Advertisements

One comment on “Gundam Seed

  1. Ping : Mes articles sur Happy Cat Actu – Mangas (2013) | L'univers de Tsuki

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s