Judge, coup de théâtre !


 

Voilà; Judge, c’est fini, et à l’instar de Doubt, du même Mangaka, qui en 4 volume a réussi à créer une atmosphère bien à lui, les fans de cet univers n’attendent qu’une chose ; Savoir si Yosiki Tonogai va remettre le couvers ! Les 6 volumes de Judge ont été réellement captivants, et vous avez de la chance si vous ne les avez pas encore lus, car vous pourrez acheter les 6 d’un bloc sans avoir la frustration intense d’attendre des mois avant la publication du prochain, car oui, en effet, c’est un manga à suspens. C’est exactement le genre d’oeuvre que j’aime beaucoup, puisque la tension psychologique du Thriller est incroyablement puissante et ne nécéssite que très peu de violence, qui reste présente mais sans qu’il ne s’agisse de fioriture. L’équilibre parfait entre Gore et Enigmes. Certains disent qu’il y a un air avec la saga Saw, ce qui n’est pas tout à fait faux, bien que Saw entre beaucoup plus dans la catégorie gore, même si la raison des meurtres et le mode opératoire est souvent le même : Il n’y à pas d’assassin à proprement parler, puisque les victimes sont placés dans des sortes de dilemmes qui les obligent à agir selon leurs pulsions. Néanmoins, il existe toujours une notion de Justice dans ces « Meurtres », et même si les méthodes sont discutables, le fond est compréhensible.

3

Ici, nous retrouvons sept adolescents coiffés de masques d’animaux, chacun représentant un pêché capital [ Gourmandise (Cochon), Avarice (Renard), Paresse (Ours), Orgueil (lion), Luxure (Chat), Envie (Lapin) et Colère (Cheval). ], et dont le personnage principal [Hiro] se réveille un jour menotté dans un bâtiment obscur coiffé du masque du Lapin. Après quelques pas, il débarque dans une salle de tribunal délabrée où il est attendu par les sept autres « Condamnés » qui portent également des masques, ainsi qu’un jeune garçon mort. C’est de ce point de départ que commence une histoire palpitante, avec des personnages profonds et travaillés de sorte à ce qu’aucun ne rentre dans le cliché. On s’attache à certains, on en déteste d’autres, on suspecte tout le monde d’être le maître du jeu, celui qui a organisé cette horreur et au final qu’est-ce qui se passe ?

Qu’il s’agisse de Doubt ou de Judge, Yoshiki Tonogai manie les retournements de situations et les coups de théâtre comme un véritable dieu. La fin laisse toujours sur le cul, et même moi, qui me doutais qu’un rebondissement hors du commun survoendrait, je ne m’attendait pas à une telle fin.

Pour ce qui est du dessin, c’est irréprochable, j’aime beaucoup l’ambiance sombre qui se crée d’elle même, les personnages sont bien dessinés, le trait est net, rien à redire sur ce point.

Je vous conseil vivement de les lire, qu’il s’agisse de Doubt ou de Judge, qui sont sans aucun doute, pour moi, les meilleurs manga Thriller que je connaisse.

Joël Goer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s