Arrow


arrow1

Alors que les Super-Héros Marvel envahissent les cinémas du monde entier, les héros de DC Comics, eux, par contre monopolisent le petit écran depuis 1952 avec «Les aventures de Superman» tout en passant par Smallville en 2000, et plus récemment en 2014, par les séries Flash, Gotham et Constantine. Nous allons donc nous intéresser à une série débutée en 2012, qui n’est nulle autre qu’Arrow.

Arrow est une série américaine créée par Andrew Kreisberg, Greg Berlanti et Marc Guggenheim et est diffusée sur la chaîne The CW aux Etats-Unis. Le film se veut international étant donné que les plans aériens de la Queen’s Consolidated sont tournés dans le quartier des affaires à Bruxelles.

L’univers de cette série se veut le plus réaliste possible ce qui le rend quelque peu sombre, un peu comme dans Batman Dark Knight pour les connaisseurs, mais après tout… Que serait un univers rempli de méchants si tout était joyeux et lumineux?

Arrow est basé sur le héros fictif de DC Comics, Green Arrow. Tout comme Bruce Wayne (Batman), Oliver Queen, n’a pas de super pouvoir comme Superman ou Flash, il a seulement beaucoup d’argents et énormément de gadget high-tech en tout genre. Oliver Queen une fois armé de son carquois et de son arc devient le héros de Starling City connu sous le nom de Arrow, mais comment en est-il arrivé là? Il est vrai que tous les milliardaires ne risquent pas leur vie sur les toits à combattre les différents criminels qui pullulent à foison sur cette planète (excepté Bruce Wayne qui devient Batman, une fois la nuit tombée)…

Lors d’une croisière avec son père sur le Queen’s Gambit dans la mer de Chine, une violente tempête fit chaviré le navire et le seul survivant de cette tragédie fut Oliver Queen qui se retrouve dès lors sur une île isolée, il est donc porté disparu et présumé mort pendant cinq ans. Durant ces années Oliver n’a eu de cesse de s’entrainer et de combattre afin de survivre. Un beau jour survient un bateau de pêcheur qui prend en stop Oliver et le ramène à la civilisation, dès lors, Oliver n’a de cesse de vouloir redorer le blason et l’entreprise de sa famille. Président de la Queen’s Consolidated le jour, justicier masqué la nuit, voici désormais la vie trépidante d’Oliver Queen.

arrow2

Superbe découverte de l’année 2012, il semblerait que le fait d’adapter des livres et des comics en série ou film soit à la mode, et si c’est dans le but de fournir des séries d’une telle qualité, alors je ne peux qu’approuver. Arrow est une série sérieuse et dynamique, qui à mon avis aura encore une longue vie au vue des 3 saisons qui sont déjà sorties. Les flash-back sur l’île et ses actions dans la ville montrent deux histoires assez intéressantes.

Même si l’histoire semble quelque peu répétitive au début, le point fort de la série réside dans le fait que ce schéma des premiers épisodes passent rapidement au second plan afin de laisser la place à une nouvelle trame dans l’histoire qui se développe grâce à un bon scénario de base.

Des personnages attachants avec un excellent jeu d’acteur, une histoire et une trame addictive, une série dynamique avec de belles scènes d’action, un héros sombre qui n’est pas considéré comme un super-héros, et des supers vilains ou héros connus qui apparaissent ou sont mentionnés à de nombreuses reprises dans la série (Deathstroke, Le Compte Vertigo,…) même Flash qui a désormais sa propre série fait son apparition de temps en temps dans un épisode de Arrow. Que demander de plus à une telle série? A mon avis, rien du tout.

Portagas

Advertisements

One comment on “Arrow

  1. Ping : The Flash | Happy Cat Actu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s