Smartphones, que valent-ils ?


Nous avons tous un smartphone. Ce genre d’appareil s’est généralisé et est devenu notre compagnon de vie quotidien. Il connait la plupart des secrets et fait à peu près bien son job la plupart du temps. Cependant, quand il faut en acheter un, c’est la galère. On va tout de suite faire une croix sur les arguments « il est trop beau » et « il a plein de mémoire ». Pourquoi ? Hé bien parce que ces arguments ne justifient absolument pas le prix de l’appareil. Depuis la démocratisation de l’écran tactile, il n’y a pas eu de révolution dans le domaine du design et la plupart des smartphones sont de simples dalles tactiles. Et si on essaye de vous faire croire que le design a couté des millions alors qu’ils ont juste changé la taille/arrondi les angles/changé les couleurs, demandez à être embauché comme désignez cher eux et gagnez beaucoup d’argent rapidement et sans effort ! Sinon, le support de stockage est devenu tellement bon marché que même pour des supports ultra premium, il est devenu rare de payer plus de 1€/Go… alors qu’un certain fabricant de smartphones vous facture 100€ de plus pour un appareil avec 16 Go en plus, il y a clairement gonflage de prix. Dites-vous qu’à ce prix-là, il est possible de trouver une micro SD de 128 Go facilement et qu’ils doivent payer leur espace de stockage encore moins cher.

Alors comment détermine-t-on qu’un smartphone est bon ou pas ? Premier indice, le benchmark. (Antutu, pour n’en citer qu’un) Il fera tourner la machine à pleine puissance pour voir jusqu’où ça va et donnera un score pour pouvoir comparer avec les autres appareils. Cependant, le benchmark est parfois faussé, par des erreurs ou les fabricants eux-mêmes. En effet, on a vu des téléphones avec rien dans le ventre faire de très bons scores. Si vous écoutez de la musique tout en téléchargeant un film en 4G et vous prenez une photo avec autofocus en même temps, ça doit suivre et là, le benchmark faussé se fait démasquer. Sinon, pour ne pas se faire arnaquer, on regarde ses capacités physiques. Et là, difficile de les trouver, vu que souvent les magasins ne les affichent pas en clair, de peur que les acheteurs se détournent des modèles les plus lucratifs. Prenons le processeur, centre de calcul pur qui est le cœur du smartphone. Sa puissance de calcul brute pourrait vous donner un bon indice sur la valeur réelle de l’appareil. Par exemple, un iPhone 6 est équipé d’un processeur à 2 cœurs (c-a-d 2 unités de calcul indépendantes pouvant fonctionner simultanément) et qui fonctionnent à 1,2 Ghz. Ce qui veut dire que potentiellement, sa puissance de calcul brute est de 12 000 000 000 calculs par seconde sur chaque cœur. Quand on vous dit qu’on peut envoyer une fusée sur la lune avec un smartphone, ce n’est pas pour rien ! Pourtant, les applications que vous utilisez au quotidien sont très gourmandes. Et il n’est pas rare de voir les téléphones ralentir, voire se bloquer en raison d’une charge trop importante. C’est là qu’on peut se tourner vers des téléphones plus sophistiqués et paradoxalement moins chers. Je vais vous citer l’exemple du mien : le Jiayu G4S, mais il est loin d’être le plus puissant. Bien que son prix soit de 3 à 4 fois moindre que celui de l’iPhone 6, sa puissance de calcul met la pomme en compote ! Face à son 1,2 Ghz à 2 cœurs, je dégaine mon 1.7 Ghz à 8 cœurs ! Autrement dit, je devrais attendre quelque chose comme l’iPhone 12 avant de me faire dépasser ! A quoi me sert toute cette puissance, me direz-vous, hé bien la réponse est assez simple : je ne l’utilise pas à plein régime. D’un côté, je n’ai jamais de ralentissement et je peux me permettre d’expérimenter des applications assez gourmandes sans crainte. Et d’un autre côté, il ne sera pas obsolète avant un bon moment et je n’en rachète pas tous les ans. (Pensez-y, la prochaine fois que quelqu’un qui a un iPhone se plaint de manquer d’argent)

Avant, j’étais convaincu que le prix était déterminé par la qualité « globale » de l’appareil. Mais quand j’ai vu que des fabricants proposaient une qualité équivalente, voire supérieure aux marques qui investissent plutôt dans le marketing, j’ai vite changé d’avis. Des constructeurs comme Jiayu, Xiaomi ou OnePlus sortent des modèles avec une finition de grande qualité pour des prix qui nous semblent ridicules et une performance remarquable. Les grandes marques que nous connaissons ne font ainsi plus de technique mais de la publicité. L’espace de stockage, le design et même la mémoire vive sont des paramètres qui font vendre mais qui ne coutent pas grand-chose. A contrario, les paramètres les plus importants comme la capacité de la batterie, les performances du processeur et de la taille graphique sont autant de paramètres cruciaux qui déterminent si dans quelques mois vous aurez ou non envie de jeter votre smartphone par la fenêtre !

Josty

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s