Bon anniversaire Mickey et Minnie !


Ce 18 novembre, Mickey et Minnie ont fêté leur anniversaire! Né le 18 novembre 1928, ils ont donc eu 85 ans!
Fantastique n’est-ce pas? A cette occasion, nous remettons Disney World à l’honneur pour une semaine! Alors, vous aimeriez qu’on vous parle de quelque chose en particulier? Nous sommes à votre écoute chers petits chats!

1459197_616799358382658_880932352_n

Monstres Academy


Il était une fois, un monde monstrueux où les petits monstres récoltaient les cris des petits enfants comme source d’énergie. Ok, ça, c’est l’histoire du premier opus, et je ne vous en parlerai pas aujourd’hui! Non non non! Ce sera pour un prochain article plus détaillé qui vous en apprendra un peu plus sur sa conception! Aujourd’hui, c’est de mon aventure cinématographique du weekend que je vais vous faire part. Il s’agit donc de Monstres Academy, deuxième film d’animation de la série qui se trouve être en fait l’origine de cette étrange aventure! Hé oui, Star Wars et le Seigneur des anneaux ont marqué les esprits, tout le monde semble avoir envie soudainement de suivre cette tendance… (à tort ou à raison… je n’en dirai pas plus à ce sujet!)

PHOe2f20342-e4d0-11e2-a215-5a797d04a69c-805x453

Revenons donc à l’histoire! Un monde de monstres, tous bizarres et relativement effrayants! Et là, au milieu, nous trouvons le petit Robert (dit Rob) Razowski, une petite boule verte à l’oeil unique presque invisible aux yeux de la plupart! Après sa visite dans la célèbre compagnie que l’on connait maintenant fort bien, le Rob encore tout jeune se fait une priorité de rejoindre la Monstres Academy pour devenir une véritable terreur! Enfin, l’ayant tous déjà vu, vous vous doutez bien des moqueries qu’il subira et de la discrimination dont il sera victime malgré ses connaissances accrues sur le sujet et tous ses efforts pour parvenir à son but ultime!

Enfin intégré, bien des années plus tard, dans la célèbre académie, il se trouvera confronté à la discrimination, la difficulté des études, certaines trahisons dont vous pourriez être fortement surpris (hé oui, certains personnages se trouvent être bien différents dans le passé, croyez-moi, vous pourriez rester cloués sur votre siège!!!) et surtout, le célèbre Jacques Sullivent plus communément appelé « Sulli ». Et il faut l’avouer, les relations ne sont pas au beau fixe à l’origine!

Comment j’ai trouvé cette animation? Terriblement géniale! Elle est un paradoxe à sa suite! On se rend compte de la façon dont les gens et les relations peuvent changer, s’améliorer et se détériorer! Plein d’humour et de rebondissement, ce film fait partie de ces chef-d’œuvres produit par Disney. Il est à lui seul un divertissement et une leçon de vie incroyable, à destination autant des petits que des grands! Il faut admettre que la mise en scène de ces petits monstres est très simple à comprendre pour n’importe qui! Il faut déplorer toutefois un goût de trop peu, une fin bâclée qui ne nous en révèle pas plus (ou du moins pas assez) sur la façon dont le duo de choc, après leurs nombreuses rencontres étranges et si touchantes, a fini par devenir le meilleur de la compagnie. Il n’empêche qu’elle était marrante et touchante, presque faite pour nous rappeler qu’il faut parfois du temps pour gravir les échelons mais qu’avec la volonté on y parvient toujours! Et il était vraiment touchant, après avoir énormément ri, d’entendre s’émerveiller les petits enfants dans la salle. Un véritable plaisir pour les yeux et l’esprit!

Vous ne l’avez pas encore vu? Mais enfin! Commencez par voir le premier et foncez voir ce chef-d’oeuvre qui mérite un bon 8/10 !!!!

Disney World: Raiponce


Comme je vous l’avais dit lors de la présentation du personnage du mois d’aout, je vais vous présenter un Disney sorti il n’y a pas si longtemps que ça (même si ça peut vous paraître loin). Pas de Mickey cette fois-ci, mais une petite histoire avec une jeune fille aux trèèèès longs cheveux ! Ben oui, vous avez devinez, je parle de Raiponce !!!

Raiponce_logo

Les infos pratiques !

Titre : Raiponce, Tangled (en Anglais), Rapunzel (en Allemand)

Genre : Animation (trop facile ! J’aurais ajouté comédie et romance moi !)

Société de Production : Walt Disney Animation Studio (la question ne se posait pas, mais bon)

Date de sortie : 2010 (1er décembre en Europe)

Durée : 100 minutes

affiche_raiponce

La petite histoire…

Un jour, une vieille sorcière, nommée Mère Gothel, assista à une pluie d’une unique goutte de pure lumière, créant ainsi à l’endroit où elle tomba sur le sol une fleur magique ayant la capacité de soigner les blessures et les maladies. Elle l’utilisa pour rester jeune, invoquant ses pouvoirs en chantant : « Fleur aux pétales d’or, répands ta magie, inverse le temps, rends-moi ce qu’il m’a pris, ce qu’il m’a pris. »

Des années plus tard, la reine d’un royaume voisin tomba malade alors qu’elle attendait un enfant. Ses gardes furent alors envoyés à la recherche de la fleur légendaire, la trouvèrent et la cueillirent, alors que la sorcière Gothel était cachée non loin. De retour au château, ils fabriquèrent une potion avec la fleur, ce qui sauva la reine. Cette dernière donna naissance à une petite fille à la magnifique chevelure blonde nommée Raiponce. Une nuit, Gothel pénétra dans le château et voulut couper une mèche des cheveux du bébé, pensant que les pouvoirs seraient conservés. Mais les lumineux cheveux d’or perdaient leur éclat et leurs pouvoirs une fois coupés. Elle kidnappa alors l’enfant et l’éleva comme sa propre fille, l’empêchant de sortir de la tour isolée, nichée au fond de la forêt, où elle se cachait. Le temps passait, pourtant la sorcière semblait ne jamais devoir vieillir : les cheveux de Raiponce préservaient sa jeunesse. Cependant, chaque année, à l’anniversaire de Raiponce, le royaume envoyait des milliers de lanternes volantes dans le ciel en souvenir de la princesse disparue. De la fenêtre de sa tour dans la forêt, Raiponce assistait à ce spectacle qui la laissait perplexe et se demandait bien ce qu’il signifiait. Elle rêvait d’y assister et de résoudre cet étrange mystère.

À ses dix-huit ans, Raiponce, qui possédait comme animal de compagnie un caméléon nommé Pascal et des cheveux blonds extrêmement longs, était toujours cloîtrée dans la tour de la sorcière. Bien qu’heureuse de la sécurité que lui procurait cet endroit retiré où elle restait enfermée, elle exprimait de plus en plus le besoin de sortir et l’envie de découvrir le monde extérieur. Pour son anniversaire, Raiponce s’enhardit alors à demander à celle dont elle pensait être la fille, de la laisser aller voir les lumières volantes. Mais, prétextant des dangers insoupçonnés et les mauvaises rencontres que risquait de faire la jeune écervelée – tous ces gens qui lui envieraient les pouvoirs de sa magnifique chevelure et chercheraient à les détourner à leur seul profit – la sorcière refusa. Source : Wikipédia

Enfin… Ca, c’est avant que Flynn ne dérobe la tiare de la princesse disparue, ne s’échappe et ne finisse par se faire assommer par une poêle… Pour connaître la suite de cette incroyable aventure, il faudra voir le film, ou le revoir pour les addicts l’ayant déjà vu !!!

Quelques personnages ?

Outre Raiponce, tout de même le personnage principal de l’histoire, on retrouve également Flynn Rider, à la base un sale petit voleur mais que voulez-vous, par les temps qui courent… Plutôt beau gosse, on peut se donner de certains traits de caractère du jeune homme qui, évidemment, finira par changer et devenir un gentil, héro de sa dame ! Et comment voir ce changement ? Grâce au cheval, Maximus, qui de base n’était pas le plus motivé à aider un bandit ! Mais surtout à notre cher Pascal, le caméléon, qui dès le départ se donnera pour mission de jouer mauvais tours et plaisanteries pour gêner Flynn ! Avant de finalement l’apprécier, parce que oui, Flynn est en fait très gentil avec Raiponce !

Je pourrais vous évoquer aussi la mère Gothel, au double caractère : très douce et affectueuse quoi qu’un peu stricte avec Raiponce qu’elle enferme quand même dans une tour, et pourtant en fait avide, vicieuse et plutôt égoiste, mais ce sont bien Raiponce, Flynn et Pascal les vrais personnages principaux de l’histoire. Et si je ne m’avance pas plus sur le sujet, c’est qu’il y a un peu trop longtemps que j’ai vu le film mais surtout parce que ce n’est pas ce qui m’a plus marqué lorsque je l’ai regardé pour la toute première fois au cinéma en 3D.

Raiponce3

Autour du film..

Si Raiponce marque pour son humour, on peut aussi parler des musiques. Comme dans de nombreux Disney, les personnages chantent à certains moments de l’animation. Dans Raiponce, on en compte au moins 11. Sur 100minutes d’animation, on pourrait presque parler d’une comédie musicale !

Sauf que je n’ai pas l’intention de m’attarder là-dessus ! Parlons plutôt d’une ou deux anecdotes !

Il aura fallu près de six ans pour réaliser entièrement le film. Au final, le budget alloué à sa réalisation aurait dépassé les 260 millions de Dollars… Rien que ça !!! Si vous pensez que Raiponce ça fait très « fille », sachez qu’en plus il y a eu de nombreuses conversations concernant ce film. En effet, il a été constaté que les Disney avaient une tendance à perdre de la popularité. On a pensé que ce déclin pouvait être lié aux titres trop « princesses » qui repousseraient les garçons. De fait, une longue conversation a eu lieu pour remplacer Rapunzel par Tangled (la version anglaise) et mettre plus en avant le personnage de Flynn pour attirer un peu plus le public masculin. N’est-il pas dommage qu’on ne se base que sur le titre pour avoir envie ou non de regarder un bon Disney ? Halala !

Plusieurs fans auraient constaté des références au Seigneur des anneaux… What ? Hé bien oui, il semblerait (mais est-ce vraiment volontaire ?) ! Une première serait le moment où Flynn dit à son cheval : « Vas-y, Maximus, montre-nous ce que tu sais faire! » tout comme le fait Gandalf dans le Retour du roi avec Gripoil. La seconde serait la découverte de l’utilité de la poêle comme arme de combat tout comme Sam Gamegie dans les mines de la Moria. (Avéré ou non, les fans l’ont dit… Peut-être qu’en y regardant à deux fois, on en trouverait d’autres ?)

Et si vous avez été déçus que ce soit fini, sachez qu’il y a eu un spin-off  de 6 minutes qui a été proposé au cinéma aux USA qui s’intitule « Le mariage de Raiponce » ! Si comme moi vous ne l’avez pas vu, il est temps de se ruer dessus !!

Ce que j’en dis…

Ben voyez-vous, je ne vous en parle pas parce que je l’ai détesté ! J’ai beaucoup apprécié cette animation, qui était la première que j’ai vue en 3D. Entre humour, action et romance, il y a vraiment tout pour combler tout le monde ! On ne sort pas non plus du genre conte de Disney, de quoi plaire autant aux plus jeunes qu’aux plus grands !!!

Les dessins sont tout simplement magnifiques autant que réaliste, et la musique ajoute la petite dose émotionnelle et ludique qu’on attend d’un Disney ! Ce que j’en dis, c’est que j’adore Raiponce ! Surtout Pascal !!! A voir absolument !!

raiponce_pascal-1920x1200

Tsuki

Walt Disney: Petit historique


On parle énormément des Disney, de Disneyland Paris et de Walt Disney Company. Mais que savez-vous de leur origine ? Pas grand-chose j’imagine, comme la plupart d’entre nous ! Je ne vais pas vous faire un cours complet sur l’historique de Walt Disney, mais vous en saurez un peu plus sur la création de ce monde magique.

Walt-Disney-Company_0

Walt Disney est en fait le diminutif pour Walter Elias Disney, un américain né en 1901 à Chicago. Il a donc connu la première  guerre mondiale où il a été membre de la croix rouge. Déjà à l’époque il rivalisait d’imagination pour y parvenir, étant donné qu’il n’avait l’âge légal pour aucune des activités qui l’intéressaient, ce qui ne l’a absolument pas empêché malgré tout de participer à la guerre.

Walt-Disney_scaledown_450

C’est à partir de 1920 que sa carrière en tant qu’animateur et réalisateur va commencer. Très motivé, il a postulé notamment auprès de Charlie Chaplin. Il commencera par des animations publicitaires notamment pour Kansas City Film Ad Company, mais cela ne lui suffit pas et il fera de son côté des films d’une minute qu’il vendra à Newman Theater Company. Le 23 mai 1922, Disney lance Laugh-O-Gram, Inc., qui produit des courts métrages animés basés sur les contes de fées populaires et des histoires pour enfants. Malheureusement la boite fait faillite après le tournage de Alice’s Wonderland. Il retombera sur ses pieds en devenant photographe indépendant, ses revenus lui permettront d’emmener le film finit d’Alice’s Wonderland en Californie. Peu à peu, son frère lui montent une affaire d’animation dans le garage de leur oncle. Ils finissent par obtenir un droit de distribution, le 16 octobre 1923 signe donc la création des studios Disney. Le nom de Walt Disney Production est adopté en 1928 après qu’il ait perdu une grande partie de ses personnages, n’ayant pas prêté attention aux droits d’auteur. Après avoir perdu Oswald le lapin, Walt et son collègue Ub Iwerks créent le personnage de Mickey Mouse (appelé dans un premier temps Mortimer, il a été rebaptisé Mickey par Lilian Disney).

Avec la création de Mickey Mouse, personnage le plus célèbre de Disney qui serait l’alter ego de Walt, apparait le premier dessin animé avec du son en 1928. Les séries se développent peu à peu et Walt crée alors d’autres personnages pour de nouvelles séries tels que Donald Duck, Dingo ou Pluto. Lancé dans sa passion, après une dépression, Walt se lance dans la réalisation de son premier long métrage, Blanche-Neige et les sept nains qui obtiendra une standing ovation en Février 1938. Peu à peu, après la guerre, Disney s’éloigne de l’animation pour créer la Walt Disney Entreprise qui vend de nombreux goodies, et la Walt Disney Music Company. C’est en 1955 que voit naitre le premier Parc Disney à Anaheim en Californie, finalisant l’empire de Disney qui a envahi la télévision, les médias, le monde du commerce avec ses produits dérivés et maintenant les parcs.

Malheureusement, Walt Disney ne verra pas l’aboutissement e l’ensemble de ses projets ; décédé le 15 novembre 1966 à la suite d’une tumeur cancéreuse. Mais le succès de son univers n’est pas mort avec lui, au contraire. La preuve en est l’ouverture du parc Disneyland à Paris en 1991 ou encore de la remise à jour des dessins animés de notre enfance en HD de plus en plus fréquente et depuis peu, le succès des cosplay Disney à la Japan Expo.

Mickey+Mouse

Tsuki

Bienvenue à Disney dans le monde des Geeks!


Il y a un certain temps, je vous expliquais ce lien ténu entre les geeks et les otakus, né d’un intérêt particulier pour Star Wars et Star Trek ! Cet intérêt, comme je vous l’expliquais, a été à l’origine du Cosplay parce qu’on se complaisait à refaire les scènes grandeur nature. Depuis lors,  cette tendance s’est répandue chez les otakus qui font le cosplay de leur personnage d’anime préféré.

Si vous ne voyez toujours pas le rapport avec Disney, ça va venir ! On sait qu’en général, les otakus adorent (vraiment beaucoup) les Disney (bon ok, plus les filles généralement, mais c’est indéniable, on se lance dans un, on se remémore forcément les autres !). On sait qu’être geek c’est vraiment très proche d’être otaku (avec toutes les adaptations de jeux en film ou manga, sans compter que les fans de Star Wars sont geek et font du cosplay près des otakus… Ok ok, là on s’embrouille).

Auriez-vous oublié, dès lors, que la suite de Star Wars est passée sous Licence de Disney ? En effet, le 30 octobre 2012, Walt Disney Company  annonçait avoir acheté la compagnie Lucasfilm, à l’origine des premiers opus célèbres de Star Wars. On sait d’ailleurs que le prochain épisode (dont on ignore cependant le titre) est prévu pour 2015, et George Lucas conservera un rôle consultatif dans la réalisation.

Ca y est, vous le voyez le lien ? Disney qui rachète la compagnie la plus importante dans l’histoire filmographique des geek, ça ne pouvait que dériver à Japan Expo ! Evidemment, on ne va pas se cosplayer à Disneyland Paris (puisqu’on y va généralement pour profiter des vrais personnages, de la vue et des goodies !), alors qu’à Japan Expo, on pousse le vice de la passion au plus loin, pour le plus grand plaisir des fans autant que des petits enfants ! Cela avait déjà commencé il y a trois ans, avec un sublime cosplay de Jack Sparrow qui parcourait les halls, le plus ressemblant que j’ai jamais vu (Quoi, vous ignoriez que Pirates des Caraïbes était tout droit sorti des studios de Disney ? C’est pas grave, on va refaire votre culture prochainement, je vous l’ai promis !)

Vous en savez un peu plus sur mon hypothèse sur l’origine du Cosplay Disney de plus en plus important (mais je ne doute pas qu’il existe d’autres raisons, je ne suis pas infaillible, haha !).

C’est sur cette petite image cosplay sympa que je vous abandonne avant un prochain article Disney qui, je l’espère, vous fera revenir quelques instants à l’enfance !!

disney-princess-IRL-6-500x749

Tsuki

Quand Otaku rime avec Disney


Si Happy Cat traite principalement de la culture geek qui comprend : Japon, conventions, mangas, jeux vidéo, cosplay… Après avoir évoqué peu à peu la tendance comics qui se fait des plus en plus présente, on ne peut plus vous épargner la dernière tendance du moment : Cosplay Disney !

Hein ? Le cosplay Disney ? Mais qu’est-ce qu’elle raconte la blonde… Non, je ne vous invente pas un truc pour attirer les fans de Disney, je vous assure. Il se trouve qu’à la dernière Japan Expo, nous avons pu observer cette nouvelle tendance. Un regain d’intérêt tout particulier pour les Dessins de Disney que vous avez certainement tous vus au moins une fois a donné lieu à la mode cosplay de ces derniers.

Ainsi, Happy Cat se propose de vous parler un peu plus des Disney qui sortent régulièrement et que vous pourriez apprécier, sans oublier de vous rappeler les classiques qui ont fait notre jeunesse. Parce qu’être otaku, c’est aussi regarder des Disney ! (D’ailleurs, j’adore Mulan ! Ha on s’en fout ? Tant pis, je sors…)

C’était un plaisir de découvrir durant ce 14e impact de la japan expo divers cosplay Disney tels que Aladin et Yasmine, la Belle et la Bête ou encore la petite sirène. Sans doute les fans de Disney ont-ils trouvé l’occasion d’aller plus loin dans leur passion en se cosplayant à la Japan Expo, mais nous ne doutons pas de leur intérêt pour Disneyland Paris qui ne perd pas son succès détonnant depuis déjà une vingtaine d’année !

Et si Japan Expo devenait partenaire de Disneyland Paris ? Vous aussi vous voudriez faire un cosplay de Disney ? Dites-nous tout !

114

Tsuki