4 ans après…


Certains d’entre vous n’y pense peut-être plus, d’autres n’oublient pas cet événement… Il y a 4 ans, la planète était secouée par une terrible nouvelle : le Japon venait d’être frappé par un tsunami suite à un séisme de magnitude 9. Bilan : 18 500 morts et des centaines de milliers de blessés. La situation s’est aggravée quelques jours plus tard avec l’incident du réacteur de la central de Fukushima, qui délogera plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Où en est la situation aujourd’hui ? Et bien, elle n’est pas excellente. 230 000 personnes sont toujours logées dans des maisons provisoires, chez des proches ou dans des hôpitaux, malgré le travail des institutions pour réhabiliter la région de Tohoku.

Sur le plan économique, ce n’est pas brillant non plus, étant donné que la remise en état des infrastructures piétine (les 30000 nouveaux logements prévus ne sont qu’à moitié construit et seulement 6000 sont actuellement achevés), notamment à cause des risques liés à la radioactivité et aux séismes, étant donné que plusieurs milliers de répliques ont eu lieu depuis le 11 Mars 2011.

Le gouvernement japonais a tenu une cérémonie à Tokyo avec le couple impérial, le premier ministre et les représentants des régions sinistrées, pendant que des scènes de recueillement avaient lieu sur le littoral du nord-est de l’archipel.

Le gouvernement s’est engagé à accélérer la reconstruction des zones sinistrés et de Fukushima afin que l’espoir revienne dans l’archipel.

Personnellement, je n’ose pas imaginer à quel point la situation doit être compliquée pour les japonais qui, à l’image des belges, sont très solidaires aux maux de la nation et doivent être profondément touchés par ces événements. Je ne souhaite qu’une chose : que les japonais puissent retrouver l’espoir.

Hadaria

Hana Matsuri – La fête des fleurs


Hana Matsuri. Vous connaissez? Non? Essayons plutôt Kanbutsue alors… Toujours rien? Ouf, j’aurais quelque chose à vous expliquer alors!

Hana Matsuri est une fête importante au Japon. Chaque année, le premier dimanche du mois d’avril, le pays se pare de milliers de fleurs pour fêter la naissance de Bouddha Shâkyamuni. La légende dit que Bouddha, à sa naissance, se serait écrié :  « Le ciel, la terre et moi formons un seul et même être ». C’est pour cela que durant le Hana Matsuri (qui signifie « fête des fleurs »), dans chaque temple du Japon, un petit pavillon est décoré et fleuri puis recouvert d’une statuette du bébé Bouddha qui pointe un doigt vers le ciel et un autre vers la terre.

Les fidèles viennent se recueillir au pied de la statuette. La tradition veut qu’on arrose le Bouddha d’un thé obtenu en broyant des feuilles d’hortensia, le Amacha. Ce thé considéré comme une eau bénite est souvent repris par les fidèles chez eux. Dans les rues, on peut voir de nombreux cortèges, et des hommes portent des structures fleuries agrémentées de représentations de Bouddha.

Hana Matsuri fait partie des fêtes de printemps. Ainsi, comme lors des autres fêtes, c’est l’occasion de prier pour écarter les mauvais esprits (les démons) et obtenir de bonnes récoltes!

hanamatsurithe

Source: Japan Expo

 

Tsuki

La mode Japonaise [Part II]


Pour ce deuxième article nous allons rester dans le lolita. Mais nous allons partir à la découverte de 3 styles  lolita moins classiques ou que nous n’avons pas l’occasion de croiser fréquemment.

Commençons par le Elegant Gothic Lolita

elegant gothLes formes ne sont plus vraiment les mêmes que dans le lolita «  classique », plus de robes bouffantes par exemple puisque ici le mot d’ordre est : élégance. On retrouvera donc des robes plus longues et moins « esprit bonbon », des accessoires beaucoup moins enfantins… Et un accessoire que nous connaissons bien : une croix. D’autres auront une allure plus classe, non agressive, un gothique un peu plus mature et esthétique avec des marques comme Atelier Pierrot, Alice Auaa, Miho Matsuda …

C’est un style qui se rapproche assez du Gothique que nous connaissons dans notre société occidentale.

 

 

 

 

 

L’ aristocrate Lolita

ArtistoLes jupes s’allongent, le noir devient la couleur unique, le corset est l’accessoire le plus important, les chemises à collet et bottes plateformes sont de rigueur, sans oublier les vestes  en queue de pie; le tout dans une certaine simplicité.

Le  haut de forme prend également une place importante, ainsi que les capes, avec parfois de longues capuches. Les aristocrates lolitas s’inspirent tout particulièrement du 19e siècle, donc encore de l’époque victorienne !

 

 

 

 

 

 

L’industrial lolita

industriStyle inspiré du manga Nana (le style de rockeuse un peu rebelle de Nana a inspiré une mode c’est cool non ?) et est dérivé du style punk anglais.

La tendance est à l’accumulation, au destroy et à l’accessoirisassion:

Breloques, chaînes, incontournables épingles à nourrice, couronnes et têtes de mort, ou encore des pics ou clous…

Côté vêtement, on utilise presque toujours de l’écossais, du tulle (souvent déchiré), des rayures, des imprimés trashy, des déchirures, refermées ici et là par des épingles.

On retrouve chemisiers et indispensables cravates, ou des hauts dissymétriques, accrochés par une bretelle. On aime aussi les manches détachées.

La différence de ces Lolita réside dans le fait qu’on y trouve aussi des pantalons: Avec accumulation des accessoires cités plus haut, les deux jambes rattachées par des bandes de tissu, des ceintures à gros œillets ou clous, chaînes pendouillantes.

Si la jupe est suffisamment courte, on apercevra les porte-jarretelles à la Nana,

Les chaussettes hautes, noires, rouges (ou autre couleur), rayées, voire imprimées de têtes de mort sont de rigueur, mais sans dentelle ni ruban. On peut y voir aussi des bas-résilles. Les chaussures peuvent être compensées ou non (c’est toujours plus stylé de voir le monde de haut), toujours avec clous, épingles etc …

Au niveau accessoire on aimera ras-de-cou, souvent sans dentelle. On y préfèrera le cuir, les chaines et clous, tendance « collier de chien », bracelets assortis, bling-bling admis !

Les fausses manches suivent la tendance générale, ainsi que les sacs.

La marque phare L’incontournable H.Naoto.

 

 

Voilà pour cet article dans le prochain article nous quitterons l’univers Lolita pour découvrir d’autres styles assez haut en couleur.

Miruka 

Conti New, de la JPop mais pas que…


Aujourd’hui, mercredi 26 mars 2014, date de sortie de l’album Conti New de DECO*27 (prononcez “Deko Niina”), sera peut-être à marquer d’une pierre blanche, ou plutôt d’un bonbon cyan bariolé au goût électrique…

Conti New - DECO*27

Conti New

Ce n’est pas une nouveauté, DECO*27 est ce qu’on pourrait appeler un célèbre utilisateur de Vocaloid, déjà 3 albums et une série de tubes tel que Ai Kotoba, YumeYume et Once Upon a Me (pour ne citer qu’eux) au compteur, faisant chanter depuis ses débuts cette mignonne petite japonaise au cheveux cyan bonbon qu’est Hatsune Miku

DECO*27

DECO*27

Nous enchantant régulièrement depuis ce fameux jour d’octobre 2008 où il nous fit découvrir pour la première fois son talent avec Boku Mitai na Kimi Kimi Mitai na Boku, jusqu’à aujourd’hui, DECO*27 nous démontre une fois de plus avec ce nouvel album que la musique et les sentiments n’ont rien d’étrangers !

Bref, dans ce 4ème album, nous retrouvons une fois encore Miku chantant l’amour tel un chaton avec Stickybug,  nettoyant énergiquement son appartement avec Winter Cleaning, DECO*27 allant même  jusqu’à de la dupstep avec Anti-Beat… (Sisi, de la Vocaloid Dupstep !)

Voici donc le crossfade, juste pour vous faire baver, évidemment accompagné de la track list complète:

  1. ストリーミングハート (Streaming Heart)
  2. おじゃま虫 (Ojamamushi / Stickybug)
  3. 毒占欲 (Dokusen Yoku / Mono Poisoner)
  4. Lonely Shit
  5. Starlight Girl
  6. たんこぶベイベ (Tankobu Babe / Bump Babe)
  7. 大掃除 (Ousouji / Winter Cleaning)
  8. 音偽バナシ (Otonise Banashi / Fakery Tale)
  9. アンチビート (Anti-beat)
  10. 妄想税 (Mousou Zei / Delusion Tax)
  11. an
  12. 8月31日 (August 31st)

Pour les fans ou juste les amateurs avertis, il est à noter qu’une Édition spéciale est également de sortie !
Contenant un sympathique DVD supplémentaire, elle nous offre les PVs (clips) des pistes suivantes:

  1. 妄想税 (Mousou Zei / Delusion Tax)
  2. 音偽バナシ (Otonise Banashi / Fakery Tale)
  3. 愛迷エレジー (Aimai Elegy / Lost Love Elegy)
  4. 大掃除 (Ousouji / Winter Cleaning)
  5. 毒占欲 (Dokusen Yoku / Mono Poisoner)

En somme et comme à son habitude, DECO*27 réussi une fois de plus à nous faire partager ce talent qu’il entretient depuis presque 6 ans !

Et pour terminer, je vous offre la meilleure piste (selon moi) de cet album:

♫ Pafupafu nyanya pafupafu nyanya pafupafu nyanya onyao ! ♪

BakaNeko

La mode japonaise – part I


Bonjour à tous, je m’appelle Miruka, ma passion à moi c’est la mode japonaise et je vais tenter de vous la faire découvrir à travers différents petits articles.

Tout d’abord, il faut savoir que la mode japonaise se distingue des Cosplays, nous détestons entendre que nous sommes cosplayeurs, non c’est bien un style vestimentaire à part entière =) !

Commençons par le plus connu de ces styles: le lolita.  Le lolita est un style inspiré de l’époque victorienne et du Rococo. Ce style est connu en Europe par le film Kamicase Girls où l’heroine est fan des robes de Baby The Star Shine Bright, une des premières items lolita qui est aujourd’hui encore très appréciée par ces dernières.

Le terme lolita vient du livre «  Lolita » de Vladimir Nabokov , le personnage principal de ce livre, Lolita, est une jeune fille aux mœurs un peu légères. Pour jouer le contraste avec ce livre les japonaises ont choisi « Lolita » pour représenter le côté sage et enfantin de ce style.

1

 

Les différents styles de Lolita

Oui il y en a plusieurs ! On va commencer par le Gothic lolita !

gothic lolita

 

Les filles arborant le Gothic Lolita sont le plus souvent vêtues de robes bouffantes (et cela dans tous les styles lolita), souvent en noir et blanc, parfois en rouge ou violet aussi. Elles accompagnent souvent leurs tenues d’accessoires en forme de croix ou de tête de mort. Mais le bouffant de la robe leur donne quand même un côté poupée. Ce style s’inspire beaucoup de l’ aristocratie victorienne. L’item la plus connue pour trouver votre bonheur dans ce style est « Moi – Même-Moitié ».

 

 

 

 

 

Le second style le plus connu dans la mode Lolita est le Sweet lolita .

 

sweet  1 sweet 2

Là aussi le jupon est obligatoire pour le bouffant de la robe et donner ce côté petite fille, mais les Sweet lolita contrairement aux Gothic lolita s’habillent de couleurs pastelles comme du rose, du menthe ou du bleu. Les prints de leur robe sont très kawai, on y retrouve des peluches, des ours, des ballons, des fruits ou encore des lapins. Leurs accessoires sont souvent de gros nœuds qu’elles mettent dans les cheveux ( Headbow) ou encore des colliers aux couleurs pastelles. Il faut essayer de ressembler le plus possible à une poupée de porcelaine. Une des Lolitas les plus connues dans ce style en Belgique est Bee Scuit ( Elodie de Frise), on la retrouve dans toutes les conventions sur le Japon. Les marques les plus connues du sweet lolita sont Angelic Pretty et Baby The Star Shine Bright. Ces merveilleuses boutiques à l’ambiance féerique se trouvent dans la rue Keller à Paris.

  Nous avons ensuite le Classical lolita

Le Classical Lolita s’inspire principalement du victorien, et de Marie Antoinette. C’est un style plus mature, avec des tons plutôt clairs (beige rosé, bleu pale, vert amande), ou alors foncé mais non  » agressif  » ( bordeaux, gris souris). C’est un style qui a souvent des motifs floraux et des arabesques. Il prône souvent la simplicité des formes et des accessoires qui se font discrets et raffinés: petits bonnets, bérets, roses ou head-bow plats sur la tête; bottines et simple Mary Janes aux pieds et sacs à print ou en cuir brun sur le bras.

Les marques phares: Innocent World, Mary Magdelene, Victorian Maiden

classical 1classical 2

Voilà pour les styles les plus communs du lolita cependant il en existe encore d’autres que je vous propose de découvrir dans un autre article.

 

Miruka

Made in Japan


Amis fans du Japon, très chers belges (pour une fois encore), nous vous transmettons ici un événement diffusé sur facebook qui pourrait vous intéresser si vous avez du temps à perdre ce mercredi:

« Le 26 février 2014, à partir de 13h30, découvrez une véritable foire japonaise dans le grand hall de l’Aula Magna, où de nombreux stands et activités vous feront voyager à travers le Japon traditionnel et d’aujourd’hui.

Durant cet après-midi, découvrez l’Ikebana (art floral traditionnel), la calligraphie japonaise, assistez à une cérémonie du thé traditionnelle, écoutez le son particulier du Koto, initiez-vous à des arts martiaux tels que l’Aïkido, le Kendo ou encore le Judo, découvrez des arcades de jeux vidéo complètement folles, goûtez aux spécialités culinaires japonaises et, enfin, sirotez un petit verre de saké tout en découvrant les derniers Manga à la mode.

Toutes les informations et horaires des activités: www.uclouvain.be/madeinjapan

En collaboration avec l’ASBL MIRAI
http://mirai-asbl.com/fr« 

1559451_10151973164794285_374769153_o

Tsuki

La Saint-Valentin du côté asiatique…


Amis chatons,

Nous vous souhaitons à tous une joyeuse Saint-Valentin! En couple ou célibataire, cette fête est l’occasion avant tout de rappeler aux gens que l’on aime à quel point nous tenons à eux. Ne désespérez pas d’être seul(e), si votre âme soeur n’est pas encore arrivée, vous pouvez toujours vous amuser avec vos amis ou votre famille! Et Toute l’équipe d’Happy Cat vous fait un énorme câlin!

Si aujourd’hui est pour nous un jour dédié aux amoureux (et aux Valentin), le continent asiatique ne connait pas cette fête sous la même angle! Cette dernière n’est d’ailleurs apparue qu’à la seconde moitié du vingtième siècle (il n’y a donc pas très longtemps). Si les origines de la fête se discute (un chocolatier? Un commerçant en lingerie?), ce n’est pas tant cet aspect qui nous intéresse! Nous allons parler plutôt du point de vue culturel… De la pratique même de cette fête!

Nous la faisons le 14 février? Un seul jour dédié à l’être aimé… Un moment devenu commercial pour certains, qui achètent un cadeau pour faire plaisir ou par obligation, l’occasion de faire une escape amoureuse hors du commun pour d’autres, ou même un jour comme les autres pour les derniers,  la Saint-Valentin reste néanmoins au cœur de toutes les discutions. Sachez qu’au Japon, ce n’est pas une fête aussi romantique – elle est par contre fortement commerciale! Pour nos amis asiatiques, ce serait plutôt le 24 décembre que l’on fêterait les amoureux! Noel ne se fête pas en famille mais en amoureux!

Mais il se passe bien quelque chose le 14 février! Mais cela ne se passe pas sur une seule journée…

En effet, le 14 février, on célèbre les hommes. C’est l’occasion pour les femmes de leur offrir du chocolat! Ensuite le 14 mars est dédié à la femme, on appelle ce jour la white day, parce qu’il revient aux hommes d’offrir à ces dames un cadeaux (bonbons, lingeries ou autres) blanc qui soit 3 fois supérieur en prix que le cadeau qu’ils ont eux-mêmes reçus! Vous comprenez que certains hommes soient obligés de refuser les chocolats qui leur sont offerts! Ne pas offrir un cadeau en retour est signe d’un amour non partagé.

Enfin, il existe également la black day, un jour dédié aux célibataires, qui se rejoignent pour manger des nouilles noires. (peut-être qu’ils rencontreront leur âme sœur comme ça? Qui sait…) Mais cette fête n’est pas pratiquée partout. On ne le fait pas au Japon par exemple mais elle est répandue en Corée du Sud.

Vous voulez en savoir un peu plus? Rendez-vous sur KanaBlog !!

520451

Nous vous souhaitons encore une agréable journée!

 

Tsuki

Arts martiaux: Le Kendo


intro

Bonjour/Bonsoir cher lecteurs!

Voilà, dans mon article sur bamboo blade je vous avais fait une petite introduction sur le kendo qui était alors l’un des thèmes récurrents de cet anime! Alors? Envie de devenir un bon Kendoka et de manier le sabre tel Jackie Chan ou tout simplement de vous informer sur ce sport qu’est le kendo et de savoir si cela vous forgera une âme de samouraï afin de vous parer à n’importe quel grand nettoyage de printemps? Et bien, vous sonnez à la bonne porte, bien que je ne sois pas sûre qu’après avoir fait du kendo, vous puissiez nettoyer votre parquet avec un sabre… (à tester, dites-moi si cela fonctionne!)

Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir l’univers des licornes qui vivent dans les plaines arc-en-ciel!

Bonne lecture à vous !

1378562080-1kendo

Mais non, le kendo n’a pas été inventé au Japon par un mangaka fou qui rêvait d’épée!

A vrai dire le kendo ou du moins l’art de manier le sabre mêlé à la philosophie, est apparu en Chine où il prit des dimensions exceptionnelles!

C’est entre 794 et 1191 (époque Heian japonaise) que la philosophie chinoise fut introduite au Japon, les arts martiaux étaient délaissés pour un moment à cette époque, à l’exception de l’art de manier le sabre qui représentait un moyen de survivre dans ces temps de guerres et de conflits! (Bah oui, à l’époque on n’avait pas encore des fusils pour tuer son voisin qui avait volé des poules!)

C’est durant la période Kamakura et Muromachi (1191 à 1570) que la voie du sabre fut vénérée, prenant alors des proportions exceptionnelles. Symbole de la virilité, de la pureté et surtout du courage des samouraïs, le sabre représente alors l’âme du guerrier, étant le seul moyen de protéger la vie de celui-ci. Cependant, il faudra attendre la période Muromashi (1337 à 1570) pour que l’art de manier le sabre (katana en japonais), deviennent un moyen de bien-être et d’évolution spirituelle.

Ainsi, à la fin du XIIème siècle (12ème siècle pour ceux qui ont du mal avec les chiffres romains), une nouvelle classe aux tendances aristocratiques, fait son apparition : Celle des samouraïs! Tout au long de l’histoire nipponne, les samouraïs vont jouer un rôle important dans la vie sociale et politique. Cette classe suit un code de vie idéal pour l’époque nommée le Bushido (voie du guerrier) : pratiques d’activités artistiques (peinture, poésie, etc.), de la philosophie et du maniement des armes.

Néanmoins, le kendo n’était pas l’art de base, à vrai dire, il découle du Kenjustu (jutsu = technique de guerre), mais les stratégies de cette pratique ont évoluées afin de passer du « jutsu » au « do » (vie/voie spirituelle), ainsi le kenjustu devient le kendo (voie du sabre). Etant devenu un art de paix et de développement personnel, le bokken (sabre de bois alors utilisé lors des entraînements de kenjutsu) est remplacé par le shinai (sabre de bambou) et au fil du temps, le kendo devient l’art que nous connaissons actuellement.

1378562079-2kendo

Après cette présentation sur l’histoire du kendo assez émouvante (moi j’ai versé une petite l’arme à la fin.. *sors*), voici une brève présentation des différentes parties de l’équipement utilisé au kendo!

Tout d’abord, nous avons le GI (ou kendogi), c’est une veste de coton. L’épaisseur change selon la qualité et le moment d’utilisation du GI (par exemple il sera moins bourré de coton en été!).

Ensuite, le HAKAMA, qui est une espèce de pantalon-jupe dont les jambes sont très amples pour faciliter les déplacements du kendoka. Celui-ci est composé de sept plis (Mais pourquoi?!) qui symbolisent chacun l’une des sept vertus du Samouraï (comme quoi, ils n’y ont pas été de mains mortes avec la tenue et aucun détail n’est laissé de côté…)

1378562080-gi

Le shinai, sabre constitué de quatre lames de bambou (take).

Le Bokken, sabre de bois avec lequel les coups ne sont pas portés et qui est utilisé uniquement dans le cadre de l’exécution de katas.

1378562079-bokkenshinai

Et enfin l’armure (dont l’ensemble se nomme KENDOGU)! Composée elle du MEN (équivalent du casque : protection de la tête et des épaules), du DO (équivalent de la cuirasse : protection de la poitrine, du ventre et des flans), des KOTE (équivalent de gants : protection des mains, poignets et avant-bras) et enfin du TARE (sorte de tablier très épais en cotons : protection des hanches, haut des jambes et bas-ventre).

1378562078-armurekendo

1378562080-3kendo

D’ailleurs dans Bamboo Blade, vous pourrez remarquer que les personnages crient souvent l’endroit où il frappe en prononçant les parties de l’armure, c’est l’une des conditions à remplir afin de porter une frappe valable!

Au kendo, la règle consiste à aller frapper l’une des protections de son adversaire à l’aide de son shinai. Ainsi les frappes fondamentales portent le même nom que les protections.

Donc : Men est un coup porté directe à la tête, Kote est un coup porté en général sur les avant-bras et poignets, Do est un coup généralement porté au flanc.

Mais on peut trouver une autre frappe nommée « Tsuki » qui est un coup porté au niveau de la gorge de son adversaire!

Bon après, il y a plein de choses qui entrent en compte quant à la validation du coup porté à son adversaire (position des pieds, force utilisée, etc.) mais voilà en gros ce que donne les frappes élémentaires.

Voici une petite vidéo sur les frappes élémentaires comme ça (et je sais que vous attendez cela depuis le début), vous pourrez vous entraîner chez vous!

1378562078-4kendo

Alors, mon article sur les licornes qui vivent dans le monde arc-en-ciel, vous a-t-il plus? Quoi? Je n’ai pas parlé de ça?

Non plus sérieusement (ah bon, tu l’as déjà été?), après cet article comprenez-vous mieux ce qu’est le kendo? Si oui, vous pourrez dire à vos amis à l’école : « Mon professeur de kendo il dit : il vaut mieux être un petit Chiwhawha habile qu’un grand Labrador maladroit! ».

Et oui, car c’est de la pure bêtise! Euh… Pur sagesse de ma part! Ainsi, si vous avez regardé Bamboo Blade et lu cet article, vous pourrez faire partie de l’équipe des « baka rangers » tout comme moi. Et vous pourrez porter secours à cette vieille grand-mère coincée au fond des escaliers à l’aide de coup de shinai… Et si vous n’avez pas de shinai, à coup de tout ce qui vous passera sous la main, mais pensez quand même aux vieux os de grand-mère et surtout faites attention si elle est elle-même experte en maniement du sabre!

Bref! Je trouve que le kendo est un sport génial, mais bon je ne peux pas en faire les salles de cours sont trop loin de chez moi et puis… J’aurais préféré aller au Japon pour avoir un vrai sensei… *sors*

Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous remercie pour votre lecture et vous invite à laisser vos impressions ainsi qu’à (pourquoi pas) nous dire que vous faites du kendo ou partager votre expérience!
Sur ce, à la prochaine fois dans un article sur (cette fois-ci) les ornithorynques!

Eden

Onigiris maison? Oui oui, c’est possible


Fans de manga, vous en avez certainement déjà vus de nombreuses fois. A la Japan Expo Belgium, il était possible d’en déguster. Petit encas typique au Japon, vous allez devenir des pros en Onigiri que vous pourrez glisser dans vos Bento ou manger sur le tas !!

Souvent vue dans les animes, ils ont l’air si délicieux. Ils sont l’équivalents de nos sandwichs rapides, un d’un petit biscuit si vous voulez. Les onigiris sont en effet très simples à faire et peuvent prendre différents goûts selon vos envies… Ben oui, c’est pas uniquement une boulette de riz avec une petite feuille d’algue hein (en fait c’est du nori, mais ça j’allais vous le dire)! C’est un encas d’exception au Japon qui offre beaucoup de place à l’imagination pour son fourrage qui ne doit pas être trop gros pour que le tout tienne bien ensemble.

Alors, pour la conception d’un de ces onigiris, vous aurez besoin de :

4 tasses de riz rond japonais cuit (évitez le long grain)

4 umeboshi dénoyautés (prunes salées) ou/et saumon, thon grillé, … ou n’importe quel aliment salé de votre choix

1 feuille d’algue nori (facultatif, mais c’est plus pratique pour le prendre en main)

Sel

Vous allez commencer la préparation !

Tout d’abord, faites cuir le riz jusqu’à absorption complète de l’eau. Laissez alors tiédir, mais pas refroidir, il faut que votre riz soit bien collant. Si vous le souhaitez, vous pouvez y mélanger des graines de sésames ou des filaments d’algues, mais autant commencer simple.

A côté de cela, préparez votre fourrage… Coupez l’umeboshi en morceau ou composé votre mixture de thon ou autre. Coupez également votre feuille de nori en 4 larges bandes que vous grillerez légèrement.

Et surtout, préparez un récipient d’eau pour y tremper vos mains par la suite.

Vous voilà paré pour commencer la confection de vos boulettes de riz :

–          Mouillez vos mains et couvrez-les généreusement de sel

–          Prenez un peu d’un riz dans vos mains et placez votre fourrage ;

–          Recouvrez avec autant de riz et pressez fermement avec l’autre main pour fermer en forme de boule ;

–          Formez le sommet d’un triangle, recommencez trois fois ;

–          Aplatissez les faces et recouvrez une base de votre feuille de nori.

Il ne vous reste plus qu’à mettre vos onigiris au réfrigérateur. Ils peuvent s’y conserver 1 ou 2 jours dans un récipient hermétique !!

C’était facile n’est-ce pas ? N’hésitez pas à nous envoyer des photos de vos onigiris et nous faire part de vos recettes les plus originales !!

onigiri

Tsuki

C’était il y a deux ans


Le 11 mars 2011, le Japon connaissait une lourde catastrophe.

En effet, la région du Tohoku était touchée par un tsunami qui a fait près de  19 000 morts et un immense chantier.

Deux ans plus tard, les Japonais se figent, organisent une journée exceptionnellement dédiée au souvenir de ce tragique cataclysme et constater l’ampleur des dégâts.

 

Rappelons-nous de cette date, partageons leur peine en n’oubliant pas que cela pourrait aussi nous arriver, comme c’est déjà arrivé à de nombreux autres endroits ces dernières années.

 

commémoration