Deadpool


deadpool

Il y a quelques mois, le jeu Deadpool, sorti initialement en 2013 sur PS3 et Xbox 360, réapparaissait sur Steam. Cela m’a permis de mettre enfin les mains sur ce jeu qui me faisait envie depuis son annonce.

Le personnage

Wade Wilson/Deadpool est un anti-héros de l’univers Marvel. C’est un mercenaire possédant un facteur d’auto-guérison ultra rapide et un téléporteur à courte portée à la ceinture. Il peut manier à peu près tous les types d’armes et est, entre-autre, immortel. Mais ses plus célèbres caractéristiques sont son sens de l’humour noir, sa santé mentale déplorable et le fait qu’il brise continuellement le 4e mur. Ainsi, il n’est pas rare qu’il s’adresse directement aux lecteurs.

Le jeu

Le jeu s’ouvre donc sur Deadpool dans son appartement qui tente de convaincre à sa manière (cela veut dire « avec des explosifs ») High Moon Studios de faire un jeu sur lui. Après un débat qui, comme vous vous en doutez, ne dura pas longtemps, il reçoit le script du jeu et décide d’y apporter quelques modifications. Le jeu peut réellement commencer.

On se retrouve donc dans des égouts pour un rapide didacticiel. Didacticiel qui, soit dit en passant, ne sait pas non plus comment fonctionne le jeu. Le jeu est un beat’em all tout ce qu’il y a de plus classique : une touche de saut, de frappe rapide, de frappe forte, de téléportation et de tir. On gagne des points en tuant des ennemis qui nous permettent d’acheter des nouvelles armes et d’améliorer celles-ci ou le personnage. Même amélioré, le Mercenaire Disert ne possède pas beaucoup de vie mais son facteur auto-guérissant permet de regagner des PV rapidement à condition d’éviter les coups.

Les défauts

Comme vous avez pu le remarquer, le jeu ne brille pas par son gameplay. Au contraire, il devient parfois frustrant. En effet, lorsqu’un ennemi attaque, Deadpool peut parer et contre-attaquer en appuyant sur la touche qui sert aussi à l’esquive. Cela pose un léger problème : comment se téléporter pour esquiver le mastodonte qui prépare sa charge si un ennemi décide de vous porter un coup en même temps ? La réponse est assez simple, vous ne pouvez pas. Vous allez contrer le premier coup en essayant d’esquiver et vous prendre la charge en pleine face. Cela se résultera très souvent par une mort si vous jouez en difficulté maximum.

On notera aussi une qualité technique assez faiblarde. Le jeu n’est pas spécialement beau et les niveaux se ressemblent tous dans leurs conceptions. Heureusement, l’intérêt du jeu n’est pas là.

Les qualités

Ne tournons pas autour du pot, c’est incroyablement fun ! L’humour de l’anti-héros et ses discussions avec les autres personnages, ses 2 autres personnalités ou le joueur lui-même sont hilarantes. C’est simple, il ne la boucle jamais ! Rien que pour cela le jeu vaut le coup. Les développeurs ont fait un travail parfait au niveau de l’adaptation du personnage.

Une autre qualité, le jeu est accessible au non-connaisseur. À chaque fois qu’un nouveau personnage apparaît, vous avez accès à une courte description de celui-ci (par Deadpool, évidemment). De plus, le jeu est une parfaite entrée pour ceux ne connaissant pas le personnage et son univers.

Conclusion

Oui, Deadpool est faiblard techniquement. Oui, il y a de biens meilleurs beat’em all. Mais non, ce n’est pas un mauvais jeu, selon moi. Un jeu est avant tout une expérience et Deadpool est assurément une bonne expérience pour quiconque recherche un bon moment de rire et d’amusement. Surtout s’il est fan du personnage. Et, entre nous, vous en connaissez beaucoup des jeux où le personnage vous insulte si vous refusez d’activer un QTE ?

deadpool.jpg

Zyvrox

Pixels


Rien qu’au titre, on se pose des questions. Pixels, ça sent à coup sûr le film de geek… Mais quel genre ? L’infographiste, le joueur, le mordu d’informatique ? Hé bien… Pixels, c’est plutôt un film  pour les nostalgiques du retrogaming ! A l’approche de la Retro Made in Asia, c’est un film à voir pour se plonger dans l’ambiance et rire un bon coup.

Parce que oui, Pixels, c’est le genre de film qu’on regarde pour rire mais certainement pas pour réfléchir !

pixels

A propos du film

Ce film, réalisé par Chris Columbus, mêle à la fois la science-fiction, l’action, mais surtout la comédie, pour 1h46 minutes de pure délire.  On ne s’étonne donc pas de retrouver les célèbres Adam Sandler, Kevin James et Josh Gad pour des rôles aussi loufoques les uns que les autres ! La grosse surprise, c’est de retrouver Ashley Benson (Pretty Little Liar) et Peter Dinklage (Game of Throne) en tant qu’héroïne de jeux retro (Lady Lisa) et délinquant accroc aux jeux vidéo !

Sorti le 22 juillet 2015, après 110 000 000 de dollars dépensés pour sa réalisation, Pixels a fait pas mal d’entrées en France (plus de 700 000). On ne peut pourtant pas dire qu’il ait rencontré un franc succès…

lady lisa

Synopsis

« À l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques… » (Allocine)

Critique

A première vue, le concept est original. Qui n’imagine pas de temps en temps de devenir un héros et chasser les ennemis d’un jeu vidéo, ici, dans la vie réelle ? On le pratique déjà à moitié lors de nos super séances cosplay, bien que ce soit plus limitatif !

Le début du film commence sur un super moment nostalgique : jeux d’arcade, compétitions entre gosses, musiques de jeux mythiques ! Un vrai délice ! Avec la première apparition des vilains aliens, on s’attend à du lourd, du jeu, du fun ! Mais les combats ne sont pas aussi nombreux qu’on pourrait s’y attendre…

Il y a de l’idée, et on ne peut qu’apprécier la rencontre entre le Professeur Iwatani et son bébé, le célèbre Pac-Man, mais les dialogues sont très peu développés et on ne peut pas dire que l’intrigue globale soit très compliquée. Cependant, on félicite Peter Wenham pour les décors et les effets spéciaux qui ont donné vie en 3D aux personnages qui ont rendus les eighties aussi exceptionnelles !

pacman

Ce que je n’ai pas spécialement apprécié dans ce film, c’est la mise en avant de certains préjugés qui mènent la vie dure aux geeks qui ne correspondent pas forcément à cela ! L’obsession pour certaines héroïnes de jeux, un côté « looser » un peu perdu pour certain, celui un peu plus « antisocial » involontaire pour d’autres… Mais si on passe outre ce détail, il est possible de bien rire. Un peu d’autodérision ne fait pas de mal, et au final ils sont les seuls à pouvoir sauver le monde !

Conclusions

Du fun, de la nostalgie, beaucoup de jeux mythiques et des acteurs d’enfer, Pixels c’est le film à voir pour se détendre sans trop réfléchir. Certes pas le film de l’année, il fait de la publicité pour les grandes marques que sont Nintendo, Namco et autres et nous rappelle que les années 80 ont été l’apogée du jeu d’arcade ! A voir à tout prix avant la Retro Made in Asia, sans avoir de grandes attentes non plus.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de le voir au cinéma, sachez que Pixels sortira en DVD et Blu-ray le mercredi 2 décembre 2015… Un cadeau assez comique pour la Saint-Nicolas si vous n’êtes pas inspirés !

Tsuki

Saint Seiya: Soul of Gold


saint seyia

Diffusé d’avril à septembre 2015, Saint Seiya Soul of Gold est un animé qui se laisse regarder

Enfin les vrais chevaliers du zodiaque…

On oublie les chevaliers de bronze habituels et place aux chevaliers d’Or. L’histoire se situe pendant la saga « Hadès » après le sacrifice des 12 chevaliers d’Or au Mur des Lamentations pour permettre à Seiya et ses amis d’aller sauver Athéna à Elysion. Les chevaliers d’Or sont mystérieusement ressuscités à Asgard sans trop savoir pourquoi, mais tomberont vite sur les problèmes.

On y suit principalement Aiolia, mais tous les chevaliers d’Or sont traités, même ceux qui passent toujours pour les méchants. Ainsi, Deathmask du Cancer se transforme en joueur désabusé de poker qui donne ce qu’il gagne à la femme qu’il aime, et Aphrodite se transforme en grand séducteur et fin stratège de l’équipe.

Fini les longs escaliers et les longs monologues, en 13 épisodes ! Les combats s’enchaînent et sont quelques fois vite réglés à coup d’amure d’Or divine. Les chevaliers d’Asgard passent un peu moins bien et sont vite écartés pour laisser place au grand méchant de la série.

Saga des Gémeaux et Shaka de la Vierge paraissent toujours au-dessus des autres, mais c’est bien un travail d’équipe qui dirige le groupe.

La série rentre bien dans l’Histoire de Saint Seiya, faisant souvent référence aux événements passés et à la bataille en cours avec Hadès.

Je n’en dis pas plus, le mieux est encore de regarder cette série avant de passer au jeu vidéo qui vient de sortir sur console et aussi sur PC.

Crusader

saint seyia

Les Bad Boys sont de retour !


bad boys

Les deux premiers films, réalisés par Michael Bay, ont connu comme tête d’affiche Will Smith et Martin Lawrence. Ils y interprétaient deux policiers de Miami.

Rappelez-vous bien le premier film est sorti il y a déjà à peu près 20 ans, le second il y a 10 ans, le 3ème sortira le 17 février 2017 suivi 2 ans plus tard par un numéro 4 quant à lui prévu pour le 3 juillet 2019. Les dates ont toutes été dévoilées par Sony même si ils ne sont pas encore certains de qui incarnera quel personnage.

Lors d’une interview Will Smith n’annonce rien de bien particulier si ce n’est qu’il confirme la date avancée par Sony: «  Il y a de très, très, très grandes chances que vous voyiez un ‘Bad Boys’ dans les 12 à 16 prochains mois à venir. »

Est-ce que l’acteur reprendra son rôle dans le film? Est-ce qu’il n’assumera que le rôle de producteur? Si oui, qui pour le remplacer? Car n’oublions pas que Sony peut toujours privilégier des acteurs plus jeunes pour donner un coup de peps à la saga.

N’hésitez pas à vous tenir au courant pour avoir les réponses à ces questions. Si vous êtes sage l’équipe se tiendra au courant de l’avancée de l’histoire pour vous 😉

Portagas

Suricate : Une Saison 3 en une LONGUE vidéo!


suricatesaison3

La nouvelle est tombée sur la page facebook de Suricate ainsi que sur la chaîne Youtube de Golden Moustache ! L’équipe de Suricate est de retour pour une saison 3 dans une LONGUE vidéo ! Quoi ? Vous ne les connaissez pas ?

Petit rappel rien que pour vous ! Oui, RIEN QUE POUR VOUS !

Suricate, c’est au début, une équipe de 4 gars avec un humour et une imagination débordante qui sévissent sur Youtube. Elle est composée de : Julien Josselin, Raphaël Descraques,Florent Bernard ( FloBer) et Vincent Tirel. Ils forment ce groupe officiellement le 15 janvier 2013 lors de leur première vidéo en groupe sur le site Golden Moustache.

Excepté, le départ de FloBer du groupe, en ce qui les concerne actuellement, c’est en grande partie tout ce que vous devez savoir. Si vous êtes un silloneur du web comme moi, à défaut de les avoir vu en groupe, vous avez certainement dû les croiser seul dans l’un ou l’autre GROS opus ! Faut dire, ils pèsent dans le métier les petits gars ! Prenons un seul exemple et sans former des phrases : Raphaël Descraques (L’homme au milieu de la photo)> François Descraques> Les Visiteurs du Futur. Ca suffit non ? Non, toujours pas ? Eh bien tant pis, le plus important c’est le sujet que je veux aborder ici. Leur saison 3 !

Pour cela, petit historique avec une sélection de quelques vidéos de chaque saison, vous comprendrez mieux pourquoi c’est juste génial :

  • Saison 1 :

Movie VS Life :

La vie Sexuelle des Jeux Vidéos :

The Superheroes Hangover :

  • Saison 2 :

Le Cosmos :

Le fantôme de merde : (20 min)

___________________________

Alors ? Convaincu maintenant ? Que ce soit ou non le cas, avec l’annonce de la saison 3, un teaser était accompagné et il vaut la peine d’être regardé comme une des vidéos que vous avez regardé ci-dessus. Enjoy it !

  • Voici l’annonce officielle de la Saison 3

Kazuki

Sword Art Online : Un nouveau film d’animation en approche !


sword art online

Sword Art Online ! On ne présente plus ce manga qui fait maintenant partie des classiques du genre. Une belle idée, une aventure extraordinaire et tellement de combats épiques qu’il n’existe plus beaucoup de mangavores qui ne le connaisse pas. Soit, soit, soit, je n’écris pas ici pour vous le représenter au complet… Un article sur notre site en parle encore ! Faites une petite recherche car il est assez intéressant et fait par notre chère Tsuki ! Non, j’écris pour vous annoncer une news bien croustillante comme on les aiment.

Si vous l’aviez loupé, des histoires originales complétant les péripéties de Kirito, Asuna et leurs amis sont venues ou vont venir s’ajouter sur consoles.
On pourra citer ainsi : Hollow Fragment et Lost Song.

hollow fragment saolost secret sao

« Pas très amusant ! » me direz-vous ? Et pour ma part, je dirai en retour que vous avez totalement raison ! Pourquoi ? Car même en étant un fan incommensurable, si vous êtes dans le même cas que moi et que vous n’avez ni PSP, ni PS Vita, ni PS4, ces fameux épisodes, vous pouvez les oublier !A moins, évidemment, de craquer un bon coups et d’acheter une de ces consoles de manière compulsive ! Personnellement, ce n’est pas mon cas et donc, après avoir ravaler ma frustration j’avais fini par me faire à l’idée et à me contenter des différents romans que j’avais pu acheter à la dernière Japan Expo… Jusqu’à ceci… L’ANNONCE MAGIQUE !

En effet, avec très peu d’informations supplémentaires à ce sujet, on peut apprendre sur le site japonais Dengeki Online qu’un film d’animation Sword Art Online est en cours de production ! Oh ! Joie ! Si comme moi, vous bondissez sur votre chaise de bureau en lisant ces quelques lignes, il vous sera encore plus plaisant de lire que Reki Kawahara, lui-même est à l’origine de l’histoire originale de ce futur long métrage !

Il est évident que dés que nous aurons des news, on vous tiendra au courant. En attendant, je vous met une petit vidéo des différents jeux dont je vous ai parlé plus haut. So Enjoy this news and this video !

Kazuki

Ces youtubers qui reprennent des bandes son Geek!


L’univers du jeu vidéo et de la musique ont toujours été connectés que ce soit par des bandes-son (qui n’a jamais eu ce petit frémissement en écoutant la musique du premier Super Mario Bros?) ou encore par des jeux musicaux. Il est alors naturel que des joueurs reprennent ces musiques à leur sauce.Il est temps de parler des youtubers qui nous font vibrer avec leur reprises dans les domaines geeks, otaku et autres.

Tsuko G.

La recette de Tsuko ? Vous prenez un instrument quasi-insupportable, une musique ou un thème comme on les aime et vous mixez le tout avec talent. En effet ce dernier s’est spécialisé dans la reprise au Kazoo… Oui, oui le kazoo. Cet instrument de torture devient aussi mélodieux qu’un stradivarius une fois mis entre de bonnes mains. Parmi les reprises notables de Tsuko vous pourrez entendre du Super Smash Bros, la vallée Gerudo, Skyrim et j’en passe. A noté que c’est encore plus appréciable avec des amis et une bouteille d’hydromel.

Skyrim :

Miracle of Sound

Certains font des reprises, et bien Miracle of Sound n’en fait pas partie. En effet il préfère de loin une bonne vieille composition maison. En près de 5 ans d’activité, autant vous dire qu’il y a de quoi écouter, mais si je ne devais en citer que trois je vous dirais de découvrir Miracle avec The Halfman Song (Game of Thrones), Wake The White Wolf (The Witcher 3), Shadow of the Ash (Shadow of Mordor) et My Revolution ( Assassin’s Creed Unity). (Oui ça fait quatre propositions, c’est cadeau de la maison)

Wake the white wolf :

331Erock

Amis Métalleux bonsoir ! Vous trouvez que les reprises manquent de Métal ? Et bien 331Erock est fait pour vous ! De DragonBall Z, en passant par Game of Thrones et Attack On Titan tout ce qui peut être fait en version Métal y passe (C’est  pas un hasard si ses vidéos s’appellent « Inserez titre Meets Metal »). Tout ce que j’aurais à ajouter est de vous préparer à Head Banger sur les Super Nanas.

Dragon ball Z meets metal :

Taylor Davis

Pour ceux que le Métal n’intéresse pas, je peux toujours vous proposer un bon vieux morceau de violon, car tel est l’instrument choisi par Taylor Davis, illustrant ses reprises dans des décors plus beaux les uns que les autres (ouais bon certaines vidéos sont sur fond noir…on peut pas toujours tout avoir) Bref. Je suis sûr que vous oreilles se régaleront sur les versions par Taylor du Hobbits, de la vallée Gerudo (oui, encore et toujours) et plein d’autres encore.

The hobbit :

Voila donc quelques noms, il y en a évidemment pleins d’autres que je vous invite à chercher et à débusquer vous-même. Car c’est au final ça Youtube, explorer, trouver et mettre en avant des talents.

Alemo

Des nouvelles « rapides et furieuses »


fast and furious

Et oui nous parlerons aujourd’hui de la saga « Fast and Furious« . Comme les fans de Vin Diesel auront pu le remarquer sur sa page Facebook, la star y annonce s’être engagée pour une nouvelle trilogie de la saga. Voici donc ce qu’il dit exactement: « Universal a été si bon avec moi et a tellement fait confiance à ma vision… C’est comme une famille. J’ai promis au studio que je leur livrerai une dernière trilogie pour terminer la saga« . De plus Vin Diesel promet de nous livrer le nom des réalisateurs dans un prochain message, toujours sur sa page Facebook.

Pour l’instant aucun réalisateur n’a été officiellement annoncé voire même engager pour la nouvelle trilogie. Le nom de Justin Lin a pourtant bien circulé, mais le réalisateur des films 4 à 6 de la série aurait gentiment décliné l’offre étant donné qu’il est déjà occupé sur un film: Star Trek Beyond.

Bien que producteur de la saga depuis 2008, Vin Diesel clame et insiste bien sur le fait que personne n’est désigné actuellement au rang de réalisateur même si plusieurs personnes l’imaginent très bien interprétant ce nouveau rôle (celui de réalisateur). « Mon partenaire Neal Moritz adorerait que j’aie déjà engagé un réalisateur […] Mais cette franchise est trop spéciale et ce genre de décision doit être prise avec soin. Pour être clair, PERSONNE n’a reçu d’offre pour réaliser Fast 8… ni lu le script« .

Cependant Vin Diesel possède encore quelques mois pour trouver le réalisateur étant donné que le film ne devrait voir le jour sur les écrans américains que le 14 avril 2017.

fast and furious

Portagas

Noob : Du délire entre amis au succès indéniable.- Les débuts


noob

Noob : Newbie est une personne novice, qui débute. Le mot newbie, d’origine anglaise, est une variante de new boy. Il est issu du langage familier de l’école publique anglaise et de l’argot militaire anglais et américain et désigne un néophyte

         Perdu sur le web, au détour de Youtube ou encore, via du bouche à oreille, un article partagé sur facebook, via les épisodes que vous avez pu voir sur Nolife, ou encore l’impact que leur record de Crownfunding sur Ulule a eu, vous avez certainement déjà entendu parler de Noob de près ou de loin. Ou peut-être pas… Quoiqu’il en soit, à l’occasion de la sortie de la Saison 7 de cette web-série, je vous propose de décortiquer un maximum avec vous cet incontournable du web.

Tu l’auras compris, si t’es un vrai geek, un vrai gamer ou encore, un dévoreur de série, cet article est pour toi !

« Faut tout lui expliquer à ce boulet… « 

              C’est bien beau tout ça, mais Noob, c’est quoi ?

     Noob, c’est une web-série française, nous provenant de Toulon. Créée par Fabien Fournier, elle a été diffusée lors de ses débuts en novembre 2008 sur Nolife et continue à l’heure actuelle de relater les aventures d’une équipe de « bras cassés » sur un jeu en ligne (un MMORPG) nommé « Horizon« . Cette dernière équipe est une guilde du nom de « Noob« . Outre le fait de raconter l’histoire de cette guilde, Noob plante le paysage et les difficultés qu’un joueur a d’évoluer sur ce type de jeu ainsi que les avantages que ce dernier a de s’allier à d’autres joueurs pour avancer dans un monde qui lui est inconnu ou presque. Chacun ses objectifs, chacun ses rêves, chacun ses envies, chacun ses raisons de jouer mais une chose est certaine, un seul besoin commun, s’évader ! Et il est indéniable qu’en passant des heures l’un avec l’autre, des liens se forment, qu’ils soient d’amitié ou de rivalité… Un bon cocktail de délire en tout genre, en somme.

noob

« Comment devenir un PGM ? »

            Noob est maintenant une des Success Story les plus connues et les plus vues du net en France depuis 2009 et ce, grâce à une équipe ambitieuse et passionnée. Avec des débuts amateurs voire semi-pro, la plupart de l’équipe d’Olydri Studio n’aurait jamais pensé que leurs délires derrière la caméra auraient engendrés un tel engouement, à commencer par le créateur de cette fameuse histoire, Fabien Fournier.

            D’ailleurs, loin d’ignorer le travail de l’équipe de manière générale, il me parait important justement de parler de ce dernier car il me semble être un des piliers principaux de la licence et celui qui l’a fait LEVEL Upper du niveau 1 au niveau 100 of the dead.

          noob

Alors, quel est le secret pour devenir un Pro Gamer ?Ou dans le cas de Fabien Fournier, être considéré comme  un des précurseurs du transmédia en France ? Comment Noob est-il enfin apparu sur nos écrans?

            Il n’est pas difficile de constater que le mot qui pourrait répondre à la plupart des questions ci-dessus est PASSION. En cherchant quelques minutes sur le net, on se rend rapidement compte que le parcours de ce…Comment le nommer ? Réalisateur, scénariste, post producteur, écrivain, acteur… est fait de passion. Il s’éclate purement et simplement dans ce qu’il fait et on pourrait également dire exactement la même chose de son équipe.

Pourtant, l’idée de base était sans grande prétention et le bagage qu’ils avaient était léger. Il faut dire que lorsque l’on commence avec comme première inspiration celle de « Bitoman« , une série de films amateurs en mode Sentaï réalisés par Alex Pilot (Cofondateur et directeur des programmes de Nolife, il avait 20 ans à l’époque), et qu’on veut suivre le même type de délire, que l’on recrute ses amis et son entourage pour filmer, qu’on prend la vieille caméra de mémé et qu’on fait un produit final grâce à deux enregistreurs (car oui, il n’y avait que ça à l’époque), on démarre juste pour déconner entre ami et on cherche simplement à partager ces moments juste pour rire.

noob

Ensuite, Fabien Fournier et son équipe ont pris goût à cela et ils ont multiplié ces moments. Avec l’arrivée des logiciels graphiques, de montages et d’effets spéciaux, cela donnait un meilleur résultat et c’était encore plus amusant. Pourquoi ne pas continuer sur cette voie ?

            C’est de cette manière que Fabien Fournier créa Funglisoft Production en 2000, une association réalisant des films amateurs influencés par les jeux-vidéos, la japanimation et le cinéma américain.

Sous ce label naquit en 2000, tout d’abord, Final Quest, une trilogie parodiant  et mettant en scène différents personnages issus des jeux-vidéos et de la japanimation. Cette trilogie se termina en 2006.

Entre temps, en 2002, commença Lost Levels, la première web-série du net traitant des MMORPG. Déjà, on constatait une différence marquante dans la réalisation, l’écriture et la postproduction. Cette web-série, quant à elle, se termina en 2007 en même temps que la sortie de Fungli-Heroes, un court métrage produit en parallèle.

Toutes les pièces du puzzle étant réunies, Lost Levels avait déjà planté les prémices de Noob qui en fut ainsi le reboot en 2008.

Vint enfin Noob, son monde et son succès.

« Bonjour, je suis Destin, l’intelligence artificielle qui gère le jeu… »

           Le plus surprenant avec Noob, c’est l’intelligence de la licence. Dès le premier épisode, on retrouve les codes du jeu multi-joueurs et surtout du MMORPG. Qu’il soit néophyte à ce sujet ou qu’il ait connu ce monde en détail, le spectateur est directement plongé dans cet univers et tout lui est expliqué comme s’il débutait lui-même en tant que joueur. C’est ici que la licence prend toute sa force et tout son goût. On veut suivre et découvrir le tout et à tout prix…

noob

Dans un prochain article, je me pencherai plus amplement sur la web-série en tant que telle. Alors, je vous dis à bientôt pour devenir lvl 100 of the dead !

Kazuki

F.A.C.T.S. 2015


Pour ma première venue au FACTS, je n’ai pas été déçu ! On vous met la magie plein les yeux dès l’entrée ! Flanders Expo a une taille idéale, il y a avait au total 5 salles réservées à la convention, dont l’une d’entre elles entièrement consacrée à l’univers de Yi-Gi-Ho sous la supervision d’un staff complet de KONAMI. Il m’a fallu à peu près 3heures entières pour faire le tour complet de la convention, sans pause car l’envie de découvrir chaque stand est insoutenable ! Des collections Marvel en passant par DC Comics ainsi qu’une multitude de stand axés sur la culture asiatique, se retenir d’acheter est très dur à cause de certains prix défiant d’autres conventions pourtant moins importantes. Les participants sont très diversifiés, j’ai pu rencontrer des gens venant d’Allemagne, de France et même d’Espagne !

Malheureusement, j’ai trouvé que le nombre de cosplayeurs étaient réduis par rapport à mes conventions habituelles… Néanmoins le concours cosplay organisé par FACTS est tout simplement génial et très bien présenté, je le conseille vivement !!

Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que Star Wars était énormément présent à cette convention : des droïds type R2-D2 télécommandés se baladaient librement, des statues grandeur nature ou encore des scènes du film comme Jabba le Hutt avec la princesse Leia avaient plantés leur décor au FACTS. J’ai également pu observer une marche du célèbre Dark Vador à travers les salles et à l’approche de la fin de la convention, tous les cosplayeurs Star Wars se sont rendus à l’arrière des bâtiments, tous groupés, pour une séance photo !

Bref, si vous me demandiez si le FACTS vaut le coup de se déplacer, je vous répondrai avec un grand sourire que oui !

DeltaSubject