Zombie Walk


Hey les cats, nous sommes en octobre et vous savez ce que cela veut dire ? Non, pas d’idée ? Evidemment, c’est l’automne… Mais pour les geek que nous sommes, le plus important, c’est l’approche d’Halloween ! Pourquoi ? Ne me dites pas qu’il va falloir refaire toute votre éducation !

Pour les nouveaux arrivants dans ce monde, je vous explique brièvement ! Si pour les enfants, Halloween est la célèbre fête des bonbons et des parades incroyables de Disneyland Paris, pour nous c’est l’occasion de profiter aussi… Pour se faire une petite soirée effrayante autour de jeux incontournables comme Amnesia ou Slenderman ! Pour se faire des concours cosplay entre potes sur les mangas les plus gores ou des créations personnelles loufoques ! Ou profiter d’une sortie spéciale zombie ! Bref, Halloween, pour les geeks aussi, c’est sacré… On n’a pas toujours l’air, mais on est comme tout le monde pour certains points !

Une des grandes tendances, en France et en Belgique (et probablement ailleurs, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de faire le tour du monde pour vous le confirmer) ce sont les diverses zombie run et zombie walk. Un concept assez simple : un parcours d’obstacle ou une marche, déguisé en zombie, ou pourchassé par ceux-ci ! Un moment de pur délire pour ceux qui se prennent au jeu la nuit des morts vivants !

Illustration de TonyMoore.com

Illustration de TonyMooreIllustration.com

Pas motivés pour un petit tour à Walibi, pas l’argent pour aller vivre l’ambiance fééricodiabolique de Disneyland Paris, mais trop excité que pour rester derrière la télé à mater un bon vieux film ou un anime bien gore ? Amis belges, sachez qu’il y a de nombreux événements organisés près de chez vous ! Il y aura par exemple la Zombie Walk, à Namur ! Une journée incroyable avec une séance maquillage, des activités en tout genre pour petits et grands, un flashmob, une attaque de zombies dans ville et une petite fiesta pour clôturer ça !

Ca se passe à Namur, le 31 octobre ! Mais il y en a évidemment bien d’autres… Et vous, comment allez-vous fêter Halloween ?

Tsuki

Advertisements

Ma vision sur : E-sport, sport de pacotille ?


C’est un débat qui fait rage sur internet comme irl. Nous ne sommes définitivement pas tous d’accord sur le sujet. Est-il possible de comparer des activités apparemment différentes ? Quelle est la vraie définition du sport ? Quelle est la place des compétitions virtuelles ? Pourquoi certains choisissent le sport et d’autres l’e-sport ?

Je pense qu’il faudrait commencer par vous présenter l’image de la pratique sportive telle qu’on la voit aujourd’hui. Vous ne vous en rendez peut-être plus compte, mais on nous incite en continu à en pratiquer : des subventions, des équipements, “Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière”, et j’en passe… Des millions sont investis pour faire faire du sport aux gens. On a déjà assez entendu de messages pour croire fermement que le sport c’est le bien, il faut pas manger trop gras, sucré, salé et que rester devant l’ordi toute la journée vous rendra obèse à 30 ans.

On nous vend du sport, certes… mais c’est difficile de dire aux gens de dire “allez courir 5 km” tout simplement. Tout simplement parce que la personne n’y voit pas assez d’intérêt. En effet, je vous mets au défi de sortir de chez vous, et faire des tours de votre maison jusqu’à faire ces fameux 5 km. Là, normalement vous me dites que c’est un non-sens, c’est de la torture, pas du sport. Le sport, c’est changer d’environnement, découvrir de nouvelles choses, rencontrer des personnes, découvrir ses capacités, gérer sa motivation, s’entrainer, se surpasser voire faire de la compétition si on est vraiment doué, non ? Hé bien en quoi cette dernière phrase ne s’applique pas à l’e-sport ? La différence entre le sport et l’e-sport consisterait à tourner bêtement en rond autour de chez vous ?

Si on observe l’e-sport, on peut remarquer que le niveau de technicité requis est très souvent supérieur à celui des sports classiques : Quand chaque décimale compte et quand la cohésion d’équipe requiert une synchronisation millimétrée, l’homme défie ses adversaires et la machine. Pas moyen de tricher, de simuler, de contester… la précision est absolue et tout écart est fatal.

Selon moi, ce rejet de l’e-sport provient de sa grande technicité. Le spectateur lambda ou une personne l’ayant juste essayé se retrouve noyé d’informations et n’arrive pas toujours à en saisir les subtilités. En effet, quand vous regardez un match de foot la première fois, ça prend un quart d’heure max pour vous faire expliquer les règles et les comprendre. Dans l’e-sport, maitriser l’ensemble des règles requiert une bonne connaissance du jeu et il faudra se tenir au courant des dernières mises à jour, nouveautés et divers réglages qui influent sur les règles du jeu. Ainsi, je trouve plus civilisé de regarder un match de lol que de foot…

Côté compétition, sportifs comme e-sportifs ont besoin de se maintenir en forme physique générale, dresser leur stratégie, peaufiner leur technique, observer les concurrents… Et si vous êtes bien impliqué dans le jeu vidéo, vous sortirez aussi fatigué d’une partie en ligne que d’une heure de jogging !