Pixels


Rien qu’au titre, on se pose des questions. Pixels, ça sent à coup sûr le film de geek… Mais quel genre ? L’infographiste, le joueur, le mordu d’informatique ? Hé bien… Pixels, c’est plutôt un film  pour les nostalgiques du retrogaming ! A l’approche de la Retro Made in Asia, c’est un film à voir pour se plonger dans l’ambiance et rire un bon coup.

Parce que oui, Pixels, c’est le genre de film qu’on regarde pour rire mais certainement pas pour réfléchir !

pixels

A propos du film

Ce film, réalisé par Chris Columbus, mêle à la fois la science-fiction, l’action, mais surtout la comédie, pour 1h46 minutes de pure délire.  On ne s’étonne donc pas de retrouver les célèbres Adam Sandler, Kevin James et Josh Gad pour des rôles aussi loufoques les uns que les autres ! La grosse surprise, c’est de retrouver Ashley Benson (Pretty Little Liar) et Peter Dinklage (Game of Throne) en tant qu’héroïne de jeux retro (Lady Lisa) et délinquant accroc aux jeux vidéo !

Sorti le 22 juillet 2015, après 110 000 000 de dollars dépensés pour sa réalisation, Pixels a fait pas mal d’entrées en France (plus de 700 000). On ne peut pourtant pas dire qu’il ait rencontré un franc succès…

lady lisa

Synopsis

« À l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques… » (Allocine)

Critique

A première vue, le concept est original. Qui n’imagine pas de temps en temps de devenir un héros et chasser les ennemis d’un jeu vidéo, ici, dans la vie réelle ? On le pratique déjà à moitié lors de nos super séances cosplay, bien que ce soit plus limitatif !

Le début du film commence sur un super moment nostalgique : jeux d’arcade, compétitions entre gosses, musiques de jeux mythiques ! Un vrai délice ! Avec la première apparition des vilains aliens, on s’attend à du lourd, du jeu, du fun ! Mais les combats ne sont pas aussi nombreux qu’on pourrait s’y attendre…

Il y a de l’idée, et on ne peut qu’apprécier la rencontre entre le Professeur Iwatani et son bébé, le célèbre Pac-Man, mais les dialogues sont très peu développés et on ne peut pas dire que l’intrigue globale soit très compliquée. Cependant, on félicite Peter Wenham pour les décors et les effets spéciaux qui ont donné vie en 3D aux personnages qui ont rendus les eighties aussi exceptionnelles !

pacman

Ce que je n’ai pas spécialement apprécié dans ce film, c’est la mise en avant de certains préjugés qui mènent la vie dure aux geeks qui ne correspondent pas forcément à cela ! L’obsession pour certaines héroïnes de jeux, un côté « looser » un peu perdu pour certain, celui un peu plus « antisocial » involontaire pour d’autres… Mais si on passe outre ce détail, il est possible de bien rire. Un peu d’autodérision ne fait pas de mal, et au final ils sont les seuls à pouvoir sauver le monde !

Conclusions

Du fun, de la nostalgie, beaucoup de jeux mythiques et des acteurs d’enfer, Pixels c’est le film à voir pour se détendre sans trop réfléchir. Certes pas le film de l’année, il fait de la publicité pour les grandes marques que sont Nintendo, Namco et autres et nous rappelle que les années 80 ont été l’apogée du jeu d’arcade ! A voir à tout prix avant la Retro Made in Asia, sans avoir de grandes attentes non plus.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de le voir au cinéma, sachez que Pixels sortira en DVD et Blu-ray le mercredi 2 décembre 2015… Un cadeau assez comique pour la Saint-Nicolas si vous n’êtes pas inspirés !

Tsuki

Inu x Boku SS : Maison d’Ayakashi!


logo
logo

Bonjour ou bonsoir chers lecteurs d’Happy Cat Actu! Aujourd’hui, je vous propose de découvrir ou redécouvrir l’univers de Mon petit poney dans toute sa splendeur! En passant de la rivière en sucre d’orge, jusqu’à la montagne de marshmallow , sans oublier la fameuse maison en pain d’épice, … Euh… Me serais-je trompée quelque part…

Bon plus sérieusement! Je vous propose un article sur Inu x boku : Maison d’Ayakashi! Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous souhaite donc une bonne lecture de cet article!

logo

-Titre : Inu x Boku Secret Service (妖狐×僕SS)
-Auteur : Cocoa Fujiwara (Inu x Boku est son premier manga!)
-Genres : Comédie, drame, romance et surnaturel!
– Saison 1 : 12 épisodes
-Saison 2 : Non, mais un épisode spéciale : Inu x boku SS Spécial! (cela fait beaucoup de « S » tout ça!)
-Durée moyennes des épisodes : 24 minutes.
-studio : David Production (Yeah! La production de David! (Jojo’s Bizarre adventure, Hyperdimension Neptunia The Animation, etc.)

logo

Cette histoire débute alors que les cerisiers en fleurs commencent à perdre leurs pétales. Ririchiyo vient d’emménager dans une résidence luxueuse du nom de  » maison d’Ayakashi « , à chaque pensionnaire se voit attribuer un Secret Service (sorte de majordome ou garde du corps).Elle fait donc la connaissance du sie, le jour de son arrivée, le beau mais étrange Soshi. Ce dernier se considère comme le chien de sa nouvelle maîtresse mais Ririchiyo, réalisant qu’ils sont habités par la même solitude, est de plus en plus attirée par celui-ci…C’est à ce pensionnat qu’elle va découvrir la manière de communiquer avec son entourage, comment se faire des amis et va tomber amoureuse…

Mais bien sur ce bonheur ne peut durer éternellement! Comment vont se dérouler les aventures de Ririchiyo et des pensionnaires de la maison d’Ayakashi? Je vous invite à regarder cet anime ou bien à lire le manga papier pour en savoir plus!

logo

logo
logo
logo
logo
logo
logo
logo
logo

logo

logo
logo
logo
logo

logo

Mon avis est positif! Car oui, je peux vous dire que cet anime dépasse de loin Mon petit poney au niveau animation! Le chara-design est géniale, les décors sont magnifiques, l’histoire est très intéressante, … Enfin voilà quoi, moi j’ai beaucoup aimé et beaucoup ri surtout, les caractères des personnages sont super, j’aime bien Nobara la perverse, son « Maniac-isme » est exellent! Et je passe les nombreuses scènes de saignement de nez, etc. Ou encore Kagero et son don qui sert à rien! D’ailleurs dans le tome zéro (oui, il existe, c’est un tome explicatif pour mieux comprendre l’histoire) il dit : « Si toi qui me lis, tu penses que ce don me sert à rien, c’est que tu es S! »… Enfin vous comprendrez mieux en visionnant l’anime ou en lisant le manga!

Brefouille! Inu x Boku est LE manga qu’il vous faut si vous voulez rire un bon coup ou bien si vous voulez verser une petite larme, ou faire les deux en même temps… Si vous voulez être « Tris-tent »? Ou « Con-ste »? Enfin à vous de voir!
Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous invite à regarder ou bien à lire le manga papier sans plus attendre et de laisser vos avis, pourquoi pas, sur cet article!

Sur ce, bon visionnage/bonne lecture! (Ou les deux : « Visio-cture »? Ou bien « Lectu-nage »? Moi en tout cas j’ai visiocturé/lectunagé cet anime…)

Studio Gibli : Mon voisin Totoro!


mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
Bonjour/Bonsoir cher lecteurs, chères lectrices! Cette fois-ci, je vous propose d’analyser l’image ci-dessus! Pourquoi nos amis de Mon voisin Totoro tirent une tête pareille sur la photo? Aurait-il aperçu l’éblouissante crinière d’une licorne? Ou peut-être même le postérieur d’un moine shaolin dans un supermarché du quartier… Qui sait… Je vous propose de le découvrir dès à présent!

Ainsi, je vous souhaite une bonne lecture de cet article qui n’est certe pas dédié à un bouddhiste illettré, mais comme vous l’aurez compris au long métrage Mon voisin Totoro de Hayaho Miyazaki! (trop de « o » dans cette fin d’intro!)

mon-voisin-totoro (1)

-Titre : Mon Voisin Totoro (となりのトトロ: Tonari no Totoro)
-Auteur : Hayao Miyazaki
-Genre : Comédie, Aventure, fantastique.
-Durée : 86 minutes!
-studios : Gibli

mon-voisin-totoro (1)
Monsieur Kusakabe et ses deux filles Satsuki et Mei, s’installent à la campagne. Leur nouvelle maison est proche de l’hôpital où la femme de celui-ci est hospitalisée. Alors que la jeune Mei est en train d’explorer les alentours du village, elle rencontre Totoro, maître de la forêt et sorte de grosse créature étrange, ainsi que deux de ces compagnons un peu moins massif, mais tout aussi peu commun. C’est après cette rencontre que celle-ci va passer son temps à retrouver Totoro avec sa soeur afin de découvrir ces pouvoirs assez particuliers ainsi que ses amis pour le moins singulier…

Comment cette aventure va-t-elle progresser, que va-t-il se passer? Si vous voulez le savoir, je vous invite à regarder ce film de Hayao Miyazaki!

mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)

mon-voisin-totoro (1)
Et bien, comment vous dire à quel point j’ai aimé ce long métrage? Ah oui… C’était trop cool WAZA! *tousse et reprend son sérieux*
Bien sûr, Mon voisin Totoro est un film assez enfantin, mais celui-ci est à ne pas manquer et surtout est l’occasion de partager avec petits et grands, un petit quelque chose en famille tout beau tout gentil…

Et donc, sortez vos friandises, vos paquets de chips par millier et chers lecteurs/chères lectrices, je vous invite à regarder ou bien à re-regarder, ou même peut-être à re-re-regarder… (Mais pas plus sinon vous allez finir par vous lasser de Totoro et ses amis et vous voudrez en faire une brochette pour le souper) ce film sans plus attendre! Et n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires.

Sur ce, bon visionnage!!

K-On: le film


1376669726-k-on-movie-2117

Bien! Aujourd’hui nous n’allons pas parler de chiwawa de l’espace, ni de licornes  du monde des glaces à l’eau et encore moins, de bisounours psychopathes! Non… Je vous propose le temps d’un article de reparler de K-On! En effet, dans mon article précédent je vous avais parlé de façon brève du film d’animation sorti par Kakifly qui n’est autre que la suite de la saison 2 de K-On!

Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir le film d’animation : « Gekijôban K-ON! », en long et en large dans cet article!

1376669706-a

Vous vous doutez bien que l’auteur n’a pas changé ou même le genre (Imaginez-vous K-On! en mode combat à la DBZ? xD), mais bon, mais cette fiche est tout de même importante!

  •             Titre :  Gekijôban K-ON! (劇場版 けいおん!)
  •             Auteur :  Kakifly
  •             Scénariste :  Yoshida Reiko
  •             Genre : Comédie, school life, moe et musical.
  •             Durée du film : 1h50
  •             Studio : Kyoto Animation

1376669706-b

Et oui, cette fois-ci, on peut se dire qu’on est fière de nos quatre héroïnes (je parle de Yui, Ritsu, Mio et Tsumugi. Azusa ce n’est pas pour l’instant)… Suite à la saison 2 de K-On!, nous avons appris (ne pas lire cette partie si vous ne voulez pas être spoilé!) que celles-ci avaient obtenu leurs diplômes! Devant alors partir pour l’université et laissant Azusa derrière elles.

Mais, afin de partager un dernier moment ensemble, notre team de choc va décider de partir faire un voyage à Londres! Néanmoins, Azusa se dit qu’elle devrait laisser ces sempais partir seules dans cette aventure londonienne. Heureusement, elle changera vite d’avis…

Nous retrouverons donc nos cinq filles du HTT dans une aventure aussi bien remplie d’humour que de moments musicaux!

Comment va se dérouler ce voyage? Si vous voulez le savoir et bien je vous invite à regarder « Gekijôban K-ON! « .

1376669719-d

Tout comme le reste de l’anime, K-On! a toujours des openings et endings en accord avec le thème du manga!

Cette fois, vous retrouverez en opening « Ichiban Ippai » composé par Tom-H@ck (qui a notamment arrangé l’openning 4 de Fairy Tail : Rockin’ Playing Game) et arrangé par Hyakkoku Hajime. Au chant, nous retrouverons la seiyu de Yui Hirasawa en voix principale et en choeur, celles de Mio, Tsumugi et Ritsu.

Ensuite, vous retrouverez en ending : « Singing! » composé par Maezawa Hiroyuki (il a composé l’opening 2 de Stranwberry Panic! : Ichigo Tsumi Monogatari) et cette fois-ci arrangé par Komori Shigeo! Pour cette chanson, c’est la seiyu de Mio Akiyama qui chante en voix principale et les autres membres du groupe sont les choeurs.

Pour ce qui est du reste de l’OST, vous pourrez retrouver les fonds musicaux dans le CD : « K-On! – Theatrical Anime Original Soundtrack » par Hyakkoku Hajime!

Encore une fois, K-On! ne néglige pas ces OSTs qui sont en harmonie avec le manga!

1376669720-c

Mon avis sur le film… C’était génial! Non, c’était magnifique! Euh non… C’était… C’était… Bon ok!

J’ai vraiment adoré le film! Le simple fait de me dire que K-On! n’est pas fini après la saison 2, me fait plaisir, car je ne pouvais imaginer cet anime sans une suite et c’est un magnifique cadeau que nous fait là Kakifly avec ce film remarquable et empli d’humour!

En parlant d’humour, j’ai beaucoup ri, il faut dire que nos cinq jeunes filles savent comment si prendre pour faire rigoler le public!

Et à la fin du film, j’ai versé une petite larme tellement que c’était émouvant (pour comprendre il vous faut voir le film!)

En bref, si vous voulez en savoir plus sur la suite de K-On! et que les deux premières saisons ne vous ont pas suffi, je vous invite à regarder le film « Gekijôban K-ON!  » qui pendant 1 h 50, vous fera oublier votre grand-mère coincée dans les escaliers d’en bas!

Eden

Retrouvez une figurine de Nodoka Manabe grâce à 1015367_550114828368732_2128063512_o

Bamboo Blade


first

1376091927-logo-bambooblade

Comme le disait l’un des plus grands samouraïs de l’époque sengoku au Japon : « il veut mieux être un petit Chiwhawha habille qu’un grand Labrador maladroit » enfin… Je pense que c’était quelque chose ainsi.. Mais, nous ne sommes pas ici pour écouter/lire les proverbes d’un vieux fou qui un jour décida de manier un stick en bambou!

Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir l’univers de « Bamboo Blade » en long et en large dans cet article!

Bonne lecture à vous !

1376091888-1

Voici le moment : « Je cherche des infos sur le net à propos du manga! »

  •                 Titre : Bamboo Blade (バンブーブレード : [banbū burēdo])
  •                  Auteurs (oui, car il y en a deux!) : Aguri Igarashi & Masahiro Totsuka! (C’est leur premier manga)
  •                 Genre : kendo, Comédie, Slice of Life et Moe (comme pour K-On! *fan de moe*)
  •                 Saison 1 : 26 épisodes!
  •                 Saison 2 : non.
  •                  Durée moyennes des épisodes : 24 minutes.
  •                 studios (décidément ils ont tous fait en double avec cette série!) : AIC & AIC A.S.T.A.

Comme vous l’aurez compris, Bamboo Blade ne se déroule pas dans un club d’équitation, mais dans un club de Kendo!

1376091890-2

Vous retrouverez Kojirou, enseignant ayant des problèmes d’argent et s’occupant du club de kendo du lycée Muroe. Désespéré en voyant le montant d’argent présent sur son compte. Néanmoins, son senpai lui propose un pari qui pourrait le sauver, le temps d’une année, de la famine. Celui-ci tenant aussi un dojo, propose à son ami d’organiser une rencontre entre leurs deux dojos/clubs! Si Kojirou gagne ce pari, il se verra offert une année de sushi gratuit dans le restaurant du père de son senpai, mais voilà, pour ce faire, il va devoir monter une équipe de cinq jeunes filles et les entraîner au kendo pour vaincre le club de son senpai!

Mais c’est là que le problème se pose… Le club de kendo du lycée Muroe ne compte que deux membres féminins : Kirino et Sayako qui ne donne plus signe de vie au club.

Et là où tout le monde pense que le pari est perdu d’avance, Kojirou découvre l’existence de Kawazoe Tamaki de manière plutôt étrange! Cette jeune fille au physique frêle est pourvue d’un grand talent pour le kendo! Mais dans un premier temps, elle va refuser l’invitation au club de Kirino et Kojirou…

Pendant ce temps, Dan-kun, Miyazaki et Yuuji vont rejoindre le club. Et un jour, alors que Dan-kun se fait martyriser par un ancien du club de kendo, Tamaki va rejoindre le club en tant qu’alliée de la justice, afin de venir en aide au jeune garçon!

Avec l’arrivée de Tamaki dans l’équipe, Kojirou pense qu’il peut remporter le pari contre son senpai! Va-t’il y arriver? Si vous voulez le savoir et bien je vous invite à regarder les épisodes de bamboo blade!

1376091889-3

1376091916-hjugifopd

1376091891-4

« Le kendo est une voie pour former la personnalité à travers l’entraînement du maniement correct du katana. »

Voilà! À la place de parler des OST de bamboo blade, j’ai décidé de vous faire une petite mise en bouche pour l’un de mes prochains articles qui portera sur le Kendo, car c’est vrai, le kendo qu’est-ce que c’est?

Tout d’abord, le kendo (剣道 / 劍道 : littéralement la voie du sabre) est une version moderne du Kenjutsu (technique du sabre) ou si vous préférez, l’escrime asiatique pratiquée autrefois, par les samouraïs ! Le kendo est un art martial asiatique qui vous permettra de manier le sabre ainsi que de vous forger l’âme d’un vrai guerrier !

Cette petite introduction vous a plus ? Je vous invite à lire la suite sur l’article dédié au Kendo!!

1376091907-sans-titre-1

Ai-je aimé Bamboo blade? Hum…. Oui j’ai vraiment adoré! Les personnages sont vraiment attachants et ont tous un caractère bien à eux, ce qui fait que l’on a envie de voir la suite des épisodes pour apprendre à mieux les connaitre!

Mis à part cela, il y a beaucoup de scène d’humour et autre! Et le kendo est un plus dans cet anime pour toutes les personnes étant intéressées par le maniement du sabre, mais pas que, car Bamboo Blade est aussi un divertissement pour les yeux, une raison de ne pas ranger sa chambre et d’otakuter (oui ça n’existe pas, je sais! xD) toute la journée/soirée!

Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous invite à regarder ou bien à lire le manga papier sans plus attendre et de laisser vos avis, pourquoi pas, sur cet article!

Sur ce, bon visionnage/bonne lecture!

Eden

Retrouvez les OST de Bamboo Blade grâce à  gif01

K-On


1

2

Mesdames et Messieurs  ! Si vous êtes à la recherche d’un aspirateur dernière génération pour enlever toute la poussière du sol de votre maison et bien, ce n’est pas ici que vous le trouverez et c’est pourquoi je tiens à vous diriger vers notre catégorie «  entretenir ma maison avec Happy Cat  Actu  » (ne cherchez pas, vous ne la trouverez pas)!

Néanmoins, si vous êtes à la recherche d’informations sur un manga nommé «  K-On  !  », vous sonnez à la bonne porte  !

Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir l’univers de «  K-On  !  » en long et en large dans cet article, qui sera dès lors, mon tout premier article sur ce site  !
Bonne lecture à vous  !

3

Voici quelques informations pratiques à propos du manga/anime  «  K-On  !  » , tel que le genre, le nombre d’épisode et autres.

            – Titre :  K-On! ( けいおん![keion] : vient du mot japonais « Keiongaku » ).

            – Auteur : Kakifly ( «  K-On  !  »  est le tout premier manga de celui-ci! ).

            – Genre : Comédie, school life, moe et musical.

            – Episodes saison 1 : 14 épisodes (le 14ème épisode est un OAV et le 13ème est un        H-S).
– Episodes saison 2 : 27 épisodes (le 27ème épisode est un OAV, de plus, le 25ème et    26ème épisodes sont des H-S).

            – Durée moyennes des épisodes : 24 minutes.

            – Studio : Kyoto Animation.

Enfin, «  K-On  !  » est aussi sorti en film d’animation suite à la saison 2 !

4

L’histoire débute avec la jeune Yui Hirasawa qui s’est lancée dans une course effrénée contre ce qu’elle pensait être un retard à son premier jour de cours dans son nouveau lycée.

Comme chaque année, les différents représentants de club veulent promouvoir leur activité auprès des nouveaux arrivants par n’importe quel moyen. Mais voilà le problème ! Notre jeune protagoniste ne sait pas lequel choisir. N’ayant aucune capacité pour les sports ainsi que pour les arts, elle retarde toujours l’échéance de son choix.
De son côté Ritsu force Mio à rejoindre le club de musique, au lieu de celui de littérature. Néanmoins, celui-ci est sur le point de fermer ses portes, faute de membres actifs. Alors, Ritsu va tout faire pour maintenir le club ouvert, pour cela elle va devoir trouver deux membres de plus avant la fin du mois, sous peine d’assister à la fermeture de celui-ci.

Tsumugi, une autre élève du lycée voulant rejoindre la choral de l’école, décide de rejoindre le club de musique, trouvant Ritsu et Mio plutôt comiques.
Par la suite, Yui remarquera une annonce indiquant que le club de musique légère recherchait des membres. Une jolie affiche et un souvenir d’enfance lui donneront l’envie de s’engager dans ce petit club de musique, pensant y jouer des castagnettes…

Et c’est avec Ritsu à la batterie, Mio à la basse, Tsumugi au synthétiseur et Yui à la guitare, que notre histoire débute où un groupe de filles tentera l’impossible : se faire connaître et pourquoi pas… Donner un concert dans la plus grande salle tokyoïte : Le nippon Budokan !

5

1375041562-sans-titre-1

6

Mais comment vous parler de «  K-On  !  », sans parler de son OST?! Tout d’abord, je vais vous parler de la bande son et ensuite je vous parlerai des openings et endings de la saison 1 et 2!

            Dans les deux saisons de cet anime, ainsi que dans le film (dont je vous parlerai plus tard), la bande son est composée par HYAKKOKY Hajime, peut-être avez-vous déjà entendu parler de ce bon vieux bonhomme, qui a notamment composé et arrangé l’un des génériques de « One Piece » : Shouchi no Suke (1999).

            Dans la saison 1, vous pourrez entendre comme opening « Cagayate Girls! » interprété par TOYOSAKI Aki (la doubleuse de Yui Hirasawa) et en ending « Don’t say lazy » interprété par HIKASA Yoko (la doubleuse de Mio Akiyama), qui selon moi sont très bien appropriés à l’ambiance joyeuse et kawaii (qui signifie « mignon » pour les supers incultes) de l’anime. « Cagayate Girls! » et « Don’t say lazy » sont des chansons plutôt fraîches et entrainantes.

            Dans la saison 2, les openings sont « GO! GO! Maniac » interprété par TOYOSAKI Aki et « Utauyo!! Miracle » aussi interprété par la doubleuse de Yui Hirasawa. Les endings sont « Listen » interprété par HIKASA Yoko et « No thank you! » aussi.

            Il faut savoir que «  K-On  !  » a beaucoup joué sur la carte musicale. En effet, il est même possible de trouver des CDs d’exercices afin de s’entrainer à jouer de son instrument! (Notamment dans le CD : « Sakurakou Keionbu : Official Band Yarou yo!! »  par HYAKKOKY Hajime).

end

« K-On ! » est le manga qu’il vous faut si vous aimez les choses mignonnes et toutes gentilles. Après avoir visionné le premier épisode en VOSTFR de la saison 1, j’ai attendu impatiemment la suite. Et pour vous dire à quel point j’ai accroché, j’ai attendu un an la sortie de la saison 2 ! Bien évidemment, cette série ne pourra pas faire le ménage chez vous, à la manière du vieil aspirateur, mais elle vous fera oublier le temps de quelques épisodes les poussières de votre petit logis !

            Donc, amateur de moe, d’animes musicaux et de pâtisseries en tout genre, je vous invite à regarder «  K-On  !  ». Et surtout n’hésitez pas à laisser vos impressions sur ce manga imaginé par Kakifly.

Eden

Retrouvez les OST de K-on grâce à gif01
R
etrouvez une figurine de Nodoka Manabe grâce à 1015367_550114828368732_2128063512_o