Le retour du Grand Eikichi Onizuka


GTO

Pour rappel, Eikichi Onizuka est le personnage principal du manga et de l’anime GTO, la phrase la plus célèbre étant «Eikichi Onizuka, 22 ans, célibataire, libre comme l’air». Dans la série, Onizuka était un loubard repenti qui avait décidé de changer de vie en devenant professeur. Il hérite alors de la pire classe d’un collège, notamment grâce à Kanzaki, une surdouée certaine de n’avoir peur de rien. Nous y retrouvions aussi Yoshikawa, Muraï et sa bande, et Kukichi. Après plusieurs péripéties, Onizuka parvint à se faire respecter par la classe entière et en fit des élèves disciplinés, surprenant tout le monde.

Le voici donc de retour dans une série intitulée, «GTO Paradise Lost».

Synopsis:

            Une rentrée sous-haute surveillance !

            Le nouveau challenge d’Eikichi Onizuka: la classe des stars du showbiz de l’école Kisshô! Le prof indigne fantasme déjà sur sa vie de rêve dans un paradis peuplé de starlettes à croquer… Sans se douter que ce qui l’attend est un véritable cauchemar: la pire classe à problèmes dont la seule évocation terrifie les plus courageux enseignants!

GTO

Nous voici 2 ans après la fin de GTO, une nouvelle année scolaire commence et Onizuka remarque qu’il n’est pas sur la liste des enseignants repris cette année. Le sous-directeur Uchiyamada s’en réjouit. Trop heureux d’enfin se débarrasser d’Onizuka, il jubile. Ce dernier quant à lui se pose des questions et va donc voir la directrice pour clarifier cela. Il apprend qu’il est transféré au lycée Kissho, en effet une des classes pose problème. Les élèves ne sont que des starlettes en tout genre pensant qu’ils ont tous les droits du fait de leur célébrité. Onizuka n’en croit pas ses oreilles, surtout après avoir appris que leur ancien enseignant a fini en prison pour coups et blessures. Notre GTO accepte donc le défi de les remettre sur le droit chemin.

Mais comment va-t-il s’y prendre? Quels stratagèmes va-t-il élaborer cette fois-ci? Pour le savoir, lisez le manga.

En attendant réécouter donc ce magnifique générique emblématique de GTO:

Portagas