Kaze Tachinu, l’ultime Miyasaki


“Le vent se lève, il faut tenter de vivre” , ces quelques mots de Paul Valery que Miyasaki a choisi de judicieusement glisser dans son dernier chef d’oeuvre laissent rêveur…

1

Rien de moins qu’un chef d’oeuvre, Kaze Tachinu est aussi une véritable ode à l’aviation et à l’amour. Au fil de la vie de Jirô Horikoshi mais également un peu de la sienne, Miyasaki nous entraîne dans un Japon troublé où le rêve d’un homme peut tout changer…

1

Homme passionné et pris dans les remous de l’Histoire, Jirô Horikoshi est avant tout le génial inventeur du A6M, plus connu sous le nom de ‘Zéro’, l’avion de chasse le plus visionnaire du XXème siècle.
Est-ce un hasard que Miyasaki l’aie choisi ? Par hommage à son père Katsuji Miyazaki, ancien directeur de Miyasaki Airplane (qui à l’époque fabriquait les gouvernes des Zéros) ? Ou juste par passion ?
À l’image de Porco Rosso, Kaze Tachinu nous emporte dans le monde de l’aviation, un monde poétique où seule l’inspiration sait faire la différence.

Ponctuée par ses rêves en compagnie de Gianni Caproni, autre ingénieur aéronautique et idole de sa jeunesse, la vie de Jirô Horikoshi se mélange avec les différents événements qui frappent le Japon à cette époque: le grand tremblement de terre de Kantô, la Seconde Guerre Mondiale…

Mais envers et contre tout, Jirô continuera à s’accrocher à son rêve: construire des avions, ignorant la tension internationale montante et les différents problèmes de son temps, travaillant jour et nuit jusqu’à l’accomplissement de ce pourquoi il est né.

Délaissant même parfois la belle Naoko dont il est épris…

1

Car oui, si Miyasaki nous offre ici son dernier film, il se doit d’être un véritable hommage à toute sa carrière et notamment à un sujet qu’il aura su retranscrire tout au long de ses films avec justesse et poésie: l’Amour !

Là encore, il oeuvre dans la magnificence et la majesté la plus complète, distillant chaque sentiment avec brio ! Entre Le Chateau Ambulant et Princesse Mononoké, il nous offre un amour pur, drôle et presque enfantin… en un seul mot, touchant.

1

On retrouve d’ailleurs un nombre impressionnant de références à toute l’oeuvre de Miyasaki au sein du Studio Ghibli, que ce soit dans les personnages (M. Kurokawa ne ressemble-t-il pas à Piccolo ?) ou encore en musique, signée une fois de plus par Joe Hisaishi (Le thème est étrangement similaire à celui du Chateau dans le Ciel)…
Tout ces éléments qui consacrent Kaze Tachinu comme véritable signature et cadeau d’adieu de M. Hayao Miyasaki.

Enfin, et s’il n’y a qu’un seul reproche à faire à Kaze Tachinu, c’est celui de ne pas avoir duré toute la nuit, car il l’aurait mérité !

Merci, M. Miyasaki…

BakaNeko

Remportez des places pour « Le vent se lève »!


fckjeizjfoiezjf

Japan Expo organise un concours (du 9 janvier au 26 janvier 2014) dans lequel vous pourrez gagner vos places pour assister au dernier film de Hayao Miyazaki du studio Gibli, j’ai nommé : « Le vent se lève« , dont la sortie est prévue le 22 janvier!
Ainsi, le concours est un tirage au sort parmi les bonnes réponses. Seul 40 participants remporteront trois invitations pour aller voir le film dans un cinéma (au choix) de France métropolitaine.

Alors, bonne chance à tous ceux qui participeront à ce concours Japan Expo!
Vous pourrez trouver plus d’infos à ce sujet dans le lien ci-dessous.

http://www.japan-expo.com/fr/contenu/concours-le-vent-se-leve_1226.htm

fckjeizjfoiezjf

Hayao Miyazaki du studio Gibli


123456798

Aujourd’hui, je vous propose de parler de Miyazaki Hayao ! Comme vous le savez tous (ou presque tous, ça dépend), le maître du cinéma d’animation japonaise a décidé de prendre sa retraite alors âgé de 72 ans. Nouvelle annoncée le dimanche 8 septembre 2013 par le président du Studio japonais Gibli, au festival de Venise. Ainsi, le bon vieux Hayao a décidé que Kaze Tachinu serait son dernier film d’animation…
Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à lire cet article dédié à Miyazaki Hayao, une idole japonaise (non pas une « idole » comme les AKB48!), bénéficiant d’une renommée mondiale pour ses films d’animations mariant poésie et fantastique!
Bonne  lecture à vous  !

1

– Nom de naissance : Miyazaki Hayao (宮崎駿)
– Date et lieu de naissance : 5 janvier 1941 (Tōkyō, Japon)
– Nationalité : Japonais
– Profession : Réalisateur, Dessinateur

2

Ah… ce bon Hayao était le co-fondateur du Studio Gibli que vous connaissez aujourd’hui pour des animations telles que Nausicaä ou bien encore Le Chateau dans le ciel !
Mais il faut savoir qu’au départ, le studio Gibli n’était pas connu en Occident en dehors des  fans  de  mangas  et d’animes, jusqu’à la sortie internationale de Princesse Mononoké  en 1999. Là, ces films rencontrent un grand succès..

Hayao parle souvent des mêmes thèmes comme par exemple, la relation entre les humains et la nature, l’écologie, la technologie ou même encore les difficultés que l’on rencontre en  temps de guerre ! De plus, les héros sont la plupart du temps des héroïnes, en passant de la jeune fille à la femme forte et indépendante, sans oublier les méchants ambigus.
Ces oeuvres visent un public assez large. Considéré comme l’égal d’Osama Tezuka au Japon et souvent comparé au Walt Disney, Hayao reste modeste dans son travail et explique que cela n’est dû qu’à  la chance qu’il a eu  de pouvoir exploiter sa créativité. Ainsi, il reçoit plusieurs prix et honneurs et devient l’une des personnalités asiatiques les plus influentes de ces dernières années !

3

Voici les films d’animations de Miyazaki Hayao à ne pas manquer  ! (ici je ne mets que le nom et une photo pour chacun d’entre eux, mais je ne vais pas tarder à vous parler de tous ces films d’animations dans des articles propre à eux~)

Mon Voisin Totoro (となりのトトロ)

123456798

Nausicaä(風の谷のナウシカ )

123456798

Le Château dans le Ciel (天空の城ラピュタ )

123456798

Princesse Mononoké (もののけ姫 )

123456798

Le Voyage de Chihiro (千と千尋の神隠し )

123456798

Le Château Ambulant (ハウルの動く城 )

123456798

Et le petit dernier  : Kaze Tachinu (je mets en romanji, car la traduction française est étrange… et en japonais ça donne  : 風立ちぬ )

123456798

5

Cette fois-ci je ne termine pas par un avis comme j’aurais pu le faire d’habitude, enfin si c’est un avis, mais s’en est pas un… Vous me suivez ?!
Donc, Miyazaki est l’un  des réalisateurs  qui a baigné mon enfance et encore aujourd’hui, il m’arrive de me regarder un bon petit Chateau ambulant avec du pop-corns  et des gâteaux sur le bureau pour passer une heure et cinquante-huitminutes de pure bonheur en compagnie de mamie Sophie et  Navet  l’épouvantail !

Vraiment… Si vous ne connaissez pas Hayao Miyazaki et ces oeuvres, je vous conseille de regarder ces films, dont je vous parlerai plus tard en détails !
Et si vous ne voulez pas faire la vaisselle le soir après avoir mangé, mettez vos parents devant un des films de Miyazaki, histoire de les occuper pendant que vous filez en douce dans votre chambre ! Et si vous ne vivez plus chez vos parents et bien… Et bien mettez vous, vous-même devant votre télévision ! (ça peut marcher aussi)
Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous souhaite un bon  visionnage  de films d’animation ! (y’a de quoi s’occuper je pense !) Et n’hésitez pas à laisser vos impressions sur ces films !

Et une bonne retraite à papy Miyazaki!

PS : voici un amv sympa sur le Studio Gibli!

Eden