Plusieurs projets pour Stan Lee et un teaser épique pour Warcraft


Stan Lee

Vous connaissez tous Stan Lee, le père d’une grande partie des super-héros Marvel. Mais si, vous savez, le gardien de musée dans Captain America : The Winter Soldier, le bibliothécaire dans The Amazing Spider-man et le père de Fred dans Big Hero 6… Et bien, sachez que le maître des caméos travaille sur pas moins de 3 projets en ce moment.

Le premier est un animé super-héroïque : The Reflection, et le second est un film centré sur une super-héroïne : Realm. Il s’occupera de créer les univers de ces 2 projets. Enfin, Stan Lee coréalisera Arch Alien, un projet à mi-chemin entre le thriller, le paranormal et la science-fiction. On ne sait pour le moment pas grand-chose sur ces projets mais Bill Macdonald, coscénariste d’Arch Alien, rassure les fans : « Faites confiance à Stan Lee pour savoir non seulement se réinventer, mais aussi s’immerger complètement dans la création d’une nouvelle franchise ! Un peu de thriller, un peu de SF, un peu de paranormal, mais 100% Lee« .

La seconde news qui a fait plaisir au gamer en moi est le teaser du film Warcraft : le Commencement, adaptation de la série de jeux éponyme (qui a donné naissance au célèbre MMO World of Warcraft). Je ne suis pas particulièrement fan de cette licence mais il faut dire que cela fait plaisir de voir une adaptation de jeu vidéo qui ne semble pas mauvaise et puis, entre vous et moi, il claque ce teaser…

Zyvrox

Advertisements

Les 4 Fantastiques, Marvel ne récupère pas les droits !


Si vous vous tenez un peu au courant de l’actualité des blockbusters super-héroïques, vous êtes surement tombés sur cette rumeur disant que Marvel Studios aurait récupéré les droits cinématographiques des 4 Fantastiques. Cette rumeur a été officiellement démentie par la FOX et par Marvel.

D’où proviendrait cette rumeur ?  Tout simplement d’une succession de récentes annonces de la part des 2 studios. Tout d’abord, le reboot des 4 Fantastiques, sorti cet été et produit par la FOX, a été un échec autant critique que commercial. Ensuite, la semaine dernière, nous avons appris qu’Ant-man aurait une suite, Ant-man and the Wasp, et que Marvel annonçait 3 films pour le moment inconnus pour 2020. Enfin, cette semaine, la FOX a annoncé 2 séries télévisées dans l’univers des X-Men : Hellfire et Legion.

4fantastiques

Le rapport entre tout cela ? C’est assez simple. La FOX possède les droits pour les mutants au cinéma mais pas forcément pour le petit écran. Elle aurait donc dû s’entretenir avec la Maison des Idées pour pouvoir produire ces séries et, durant cet entretien, cette dernière en aurait profité pour récupérer les droits de la famille super-héroïque. Cela pourrait même révéler l’un des 3 films mystères de 2020.

Vous remarquerez que ma dernière phrase est au conditionnel. En effet, la FOX et  Marvel se seraient déjà mis d’accord pour la production de ces 2 séries sans que cette dernière ne récupère aucun droit. De plus, la FOX n’aurait, au final, que très peu d’intérêt à rendre au principal concurrent des mutants un univers aussi riche que celui des 4 Fantastiques. Surtout que celui-ci contient des ennemis puissants (Dr. Fatalis, Galactus, Super-Skrull) et des concepts intéressants (la Zone Négative)…

Zyvrox

Deadpool


deadpool

Il y a quelques mois, le jeu Deadpool, sorti initialement en 2013 sur PS3 et Xbox 360, réapparaissait sur Steam. Cela m’a permis de mettre enfin les mains sur ce jeu qui me faisait envie depuis son annonce.

Le personnage

Wade Wilson/Deadpool est un anti-héros de l’univers Marvel. C’est un mercenaire possédant un facteur d’auto-guérison ultra rapide et un téléporteur à courte portée à la ceinture. Il peut manier à peu près tous les types d’armes et est, entre-autre, immortel. Mais ses plus célèbres caractéristiques sont son sens de l’humour noir, sa santé mentale déplorable et le fait qu’il brise continuellement le 4e mur. Ainsi, il n’est pas rare qu’il s’adresse directement aux lecteurs.

Le jeu

Le jeu s’ouvre donc sur Deadpool dans son appartement qui tente de convaincre à sa manière (cela veut dire « avec des explosifs ») High Moon Studios de faire un jeu sur lui. Après un débat qui, comme vous vous en doutez, ne dura pas longtemps, il reçoit le script du jeu et décide d’y apporter quelques modifications. Le jeu peut réellement commencer.

On se retrouve donc dans des égouts pour un rapide didacticiel. Didacticiel qui, soit dit en passant, ne sait pas non plus comment fonctionne le jeu. Le jeu est un beat’em all tout ce qu’il y a de plus classique : une touche de saut, de frappe rapide, de frappe forte, de téléportation et de tir. On gagne des points en tuant des ennemis qui nous permettent d’acheter des nouvelles armes et d’améliorer celles-ci ou le personnage. Même amélioré, le Mercenaire Disert ne possède pas beaucoup de vie mais son facteur auto-guérissant permet de regagner des PV rapidement à condition d’éviter les coups.

Les défauts

Comme vous avez pu le remarquer, le jeu ne brille pas par son gameplay. Au contraire, il devient parfois frustrant. En effet, lorsqu’un ennemi attaque, Deadpool peut parer et contre-attaquer en appuyant sur la touche qui sert aussi à l’esquive. Cela pose un léger problème : comment se téléporter pour esquiver le mastodonte qui prépare sa charge si un ennemi décide de vous porter un coup en même temps ? La réponse est assez simple, vous ne pouvez pas. Vous allez contrer le premier coup en essayant d’esquiver et vous prendre la charge en pleine face. Cela se résultera très souvent par une mort si vous jouez en difficulté maximum.

On notera aussi une qualité technique assez faiblarde. Le jeu n’est pas spécialement beau et les niveaux se ressemblent tous dans leurs conceptions. Heureusement, l’intérêt du jeu n’est pas là.

Les qualités

Ne tournons pas autour du pot, c’est incroyablement fun ! L’humour de l’anti-héros et ses discussions avec les autres personnages, ses 2 autres personnalités ou le joueur lui-même sont hilarantes. C’est simple, il ne la boucle jamais ! Rien que pour cela le jeu vaut le coup. Les développeurs ont fait un travail parfait au niveau de l’adaptation du personnage.

Une autre qualité, le jeu est accessible au non-connaisseur. À chaque fois qu’un nouveau personnage apparaît, vous avez accès à une courte description de celui-ci (par Deadpool, évidemment). De plus, le jeu est une parfaite entrée pour ceux ne connaissant pas le personnage et son univers.

Conclusion

Oui, Deadpool est faiblard techniquement. Oui, il y a de biens meilleurs beat’em all. Mais non, ce n’est pas un mauvais jeu, selon moi. Un jeu est avant tout une expérience et Deadpool est assurément une bonne expérience pour quiconque recherche un bon moment de rire et d’amusement. Surtout s’il est fan du personnage. Et, entre nous, vous en connaissez beaucoup des jeux où le personnage vous insulte si vous refusez d’activer un QTE ?

deadpool.jpg

Zyvrox

Les nouvelles BA de Marvel


Comme promis, la nouvelle bande annonce de Avengers 2, l’ère d’Ultron, a été mise en ligne récemment
avengers

            La second volet des Avengers par Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Scarlett Johansson, Chris Hemsworth, Jeremy Renner, Mark Ruffalo, Samuel L. Jackson, Cobie Smulders, Elizabeth Olsen et Aaron Taylor-Johnson, qui sortira le 29 Avril de cette année au cinéma est dèja considéré comme un des plus gros film de cette année !

Synopsis : « Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu. Mais les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, la Veuve Noire et Hawkeye sont bientôt confrontés à leur plus grande épreuve, alors que le destin de la planète Terre est incertain. Face à l’émergence du méchant Ultron, les super-héros doivent une nouvelle fois s’unir pour l’empêcher de réaliser ses sombres desseins. Des alliances inattendues se scellent et leur épique et globale aventure sera parsemée de danger et d’action. »

[Nouvelle BA des Avengers 2 en VF]

 

Ant man

            Cette nouvelle bande annonce, explosive, ne montre pas énormément de nouveauté par rapport à l’ancienne bande annonce. Mais c’est ça qui est bon ! Ca nous laisse parfaitement sur notre faim pour donner l’envie d’aller voir ce chef d’œuvre cinématographique. En particulier ce petit extrait du combat titanesque entre Tony Stark et Hulk ! On pourrai se demander comment ils en sont arrivés là… soit ! Toutes les réponses à ses questions que vous vous posez seront révélées le 29 avril dans les salles !

Et pour rester dans l’univers Marvel, voici la seconde sortie cinématographique de la licence Marvel au cinéma, qui a fait parler d’elle  il y a quelque jours :  Ant-Man de Peyton Reed, avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Corey Stoll, Michael Douglas, Bobby Cannavale, Michael Pena, John Slattery et Judy Greer qui sortira en salle le 22 Juillet 2015.

[BA de Ant-Man en VF]

            Synopsis : L’histoire d’Ant-Man est celle d’un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d’une capacité étonnante – celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force – ce dernier doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d’aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d’une nouvelle génération de redoutables menaces, le secret du spectaculaire costume d’Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang, doivent mettre au point – et réussir – un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d’une issue fatale…

Portagas

Arrow


arrow1

Alors que les Super-Héros Marvel envahissent les cinémas du monde entier, les héros de DC Comics, eux, par contre monopolisent le petit écran depuis 1952 avec «Les aventures de Superman» tout en passant par Smallville en 2000, et plus récemment en 2014, par les séries Flash, Gotham et Constantine. Nous allons donc nous intéresser à une série débutée en 2012, qui n’est nulle autre qu’Arrow.

Arrow est une série américaine créée par Andrew Kreisberg, Greg Berlanti et Marc Guggenheim et est diffusée sur la chaîne The CW aux Etats-Unis. Le film se veut international étant donné que les plans aériens de la Queen’s Consolidated sont tournés dans le quartier des affaires à Bruxelles.

L’univers de cette série se veut le plus réaliste possible ce qui le rend quelque peu sombre, un peu comme dans Batman Dark Knight pour les connaisseurs, mais après tout… Que serait un univers rempli de méchants si tout était joyeux et lumineux?

Arrow est basé sur le héros fictif de DC Comics, Green Arrow. Tout comme Bruce Wayne (Batman), Oliver Queen, n’a pas de super pouvoir comme Superman ou Flash, il a seulement beaucoup d’argents et énormément de gadget high-tech en tout genre. Oliver Queen une fois armé de son carquois et de son arc devient le héros de Starling City connu sous le nom de Arrow, mais comment en est-il arrivé là? Il est vrai que tous les milliardaires ne risquent pas leur vie sur les toits à combattre les différents criminels qui pullulent à foison sur cette planète (excepté Bruce Wayne qui devient Batman, une fois la nuit tombée)…

Lors d’une croisière avec son père sur le Queen’s Gambit dans la mer de Chine, une violente tempête fit chaviré le navire et le seul survivant de cette tragédie fut Oliver Queen qui se retrouve dès lors sur une île isolée, il est donc porté disparu et présumé mort pendant cinq ans. Durant ces années Oliver n’a eu de cesse de s’entrainer et de combattre afin de survivre. Un beau jour survient un bateau de pêcheur qui prend en stop Oliver et le ramène à la civilisation, dès lors, Oliver n’a de cesse de vouloir redorer le blason et l’entreprise de sa famille. Président de la Queen’s Consolidated le jour, justicier masqué la nuit, voici désormais la vie trépidante d’Oliver Queen.

arrow2

Superbe découverte de l’année 2012, il semblerait que le fait d’adapter des livres et des comics en série ou film soit à la mode, et si c’est dans le but de fournir des séries d’une telle qualité, alors je ne peux qu’approuver. Arrow est une série sérieuse et dynamique, qui à mon avis aura encore une longue vie au vue des 3 saisons qui sont déjà sorties. Les flash-back sur l’île et ses actions dans la ville montrent deux histoires assez intéressantes.

Même si l’histoire semble quelque peu répétitive au début, le point fort de la série réside dans le fait que ce schéma des premiers épisodes passent rapidement au second plan afin de laisser la place à une nouvelle trame dans l’histoire qui se développe grâce à un bon scénario de base.

Des personnages attachants avec un excellent jeu d’acteur, une histoire et une trame addictive, une série dynamique avec de belles scènes d’action, un héros sombre qui n’est pas considéré comme un super-héros, et des supers vilains ou héros connus qui apparaissent ou sont mentionnés à de nombreuses reprises dans la série (Deathstroke, Le Compte Vertigo,…) même Flash qui a désormais sa propre série fait son apparition de temps en temps dans un épisode de Arrow. Que demander de plus à une telle série? A mon avis, rien du tout.

Portagas

Comics World: Iron Man 3


Y a pas que…

Oui, chez les geeks, y a pas que les jeux et les mangas ! « Hein, qu’est-ce qu’elle raconte la blonde ? » Mais attendez, les mangas c’est Japonais, du côté des américains on connait plutôt les comics !!! On vous a beaucoup parlé d’animes, de jeux vidéo, d’événements, du monde des geeks… Mais pas encore suffisamment des comics ! Je vais profiter d’une petite sortie cinéma pour vous présenter l’un d’entre eux, adapté depuis quelques années au cinéma, dont le troisième opus est sorti dernièrement, j’ai nommé : Iron Man 3 !!!

Histoire tout droit sortie de l’imagination d’Américains et de Chinois, Iron Man est un super Héro assez particulier. Hautain, sûr de lui, intelligent, riche, Tony Stark est un homme très important dans le monde de Marvel. C’est un membre de la famille Stark (on en l’aurait pas deviné tiens), créatrice depuis des décennies d’armes, d’innovations scientifiques et de technologies en tout genre. On retrouve notamment son père dans Captain America, où il aidera notre frêle soldat à se transformer en super soldat plutôt canon (n’est-ce pas les filles ?).

A cette époque-ci, Tony Stark, fier descendant et propriétaire d’une fortune incroyable, se retrouve embarqué dans une situation délicate à la suite de la présentation d’une nouvelle de ses armes. Capturé, là-bas au Moyen Orient, avec un éclat de Shrapnel se dirigeant lentement mais sûrement  vers son cœur, il est sauvé par un prisonnier qui lui concocte un aimant pour le retenir. Evidemment, notre génie en tirera profit pour se créer une nouvelle arme redoutable, l’armure d’Iron Man qui tire son énergie de l’élément même qui le tient en vie. Il deviendra dès lors un héros national, il a sauvé beaucoup de gens, blablabla… Vous savez, le classique super héros, mais hautain ! Un charme fou  incarné par Robert Downey Jr (miam, vous m’en direz tant !)

Enfin, ça c’était en somme les premiers épisodes. Si vous êtes fans, vous avez forcément vu « Avengers », où encore une fois il ne peut s’empêcher d’en faire trop pour sauver le monde et manque de se retrouver bien loin de sa tendre Pepper. Ca vous semble logique pour un super héros, pas vrai ? Ben oui mais il n’en reste pas moins humain ! Et c’est traumatisé par cette expérience qu’on le retrouve dans Iron Man 3 ! Hanté par cette expérience, il se tue à la tâche à la création de nouvelles armures, pour ne pas dormir, au grand déplaisir de Pepper, qui se sent évidemment délaissée. Entre cauchemars, crises de couple et menaces d’un homme étrange qui revendique à tout va des attentats pour le moins surprenants, Tony devra faire face à ses erreurs passées. Et Dieu sait qu’ignorer un psychopathe en devenir n’a pas été son meilleur plan. Enfin, il ne le savait bien sûr pas encore à cette époque.

Voir Iron Man étrangement faible et pourtant toujours aussi ingénieux était un véritable plaisir. Les premiers instants du film, en commençant par le générique, vous plongent dans l’univers extravagant d’un homme charismatique et plus humain que précédemment. Il était bien de voir notre cher Tony sous un autre angle. L’intrigue est, elle-aussi, intéressante. Les rebondissements qui se succèdent mettent beaucoup de piments et d’action comme on en aime, quand ils ne se trouvent pas rendre la situation hilarante (je ne voudrais pas vous spoiler, mais le méchant n’a pas toujours le visage auquel on s’attend !). De l’action, de l’humour, des rebondissements, de la bonne musique…. Mais c’est encore un super épisode de Super Héros tout ça ! Oui, c’est vrai, mais il signe la fin des aventures de Stark, et ça, c’est vraiment triste ! Oui, je sais, on ne le dit pas clairement, mais la fin le laisse beaucoup penser.

Alors, si vous ne les avez pas encore vus, que vous êtes fans de comics, de mangas, d’actions, que vous adorez l’humour sous toutes ses formes, il est vraiment temps de regarder cette trilogie produite par Marvel Studios, Paramount Pictures et DMG Entertainment et distribuée (tadaaam) par Walt Disney Pictures !

iron-man-3-13h
Tsuki