Studio Gibli : Mon voisin Totoro!


mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
Bonjour/Bonsoir cher lecteurs, chères lectrices! Cette fois-ci, je vous propose d’analyser l’image ci-dessus! Pourquoi nos amis de Mon voisin Totoro tirent une tête pareille sur la photo? Aurait-il aperçu l’éblouissante crinière d’une licorne? Ou peut-être même le postérieur d’un moine shaolin dans un supermarché du quartier… Qui sait… Je vous propose de le découvrir dès à présent!

Ainsi, je vous souhaite une bonne lecture de cet article qui n’est certe pas dédié à un bouddhiste illettré, mais comme vous l’aurez compris au long métrage Mon voisin Totoro de Hayaho Miyazaki! (trop de « o » dans cette fin d’intro!)

mon-voisin-totoro (1)

-Titre : Mon Voisin Totoro (となりのトトロ: Tonari no Totoro)
-Auteur : Hayao Miyazaki
-Genre : Comédie, Aventure, fantastique.
-Durée : 86 minutes!
-studios : Gibli

mon-voisin-totoro (1)
Monsieur Kusakabe et ses deux filles Satsuki et Mei, s’installent à la campagne. Leur nouvelle maison est proche de l’hôpital où la femme de celui-ci est hospitalisée. Alors que la jeune Mei est en train d’explorer les alentours du village, elle rencontre Totoro, maître de la forêt et sorte de grosse créature étrange, ainsi que deux de ces compagnons un peu moins massif, mais tout aussi peu commun. C’est après cette rencontre que celle-ci va passer son temps à retrouver Totoro avec sa soeur afin de découvrir ces pouvoirs assez particuliers ainsi que ses amis pour le moins singulier…

Comment cette aventure va-t-elle progresser, que va-t-il se passer? Si vous voulez le savoir, je vous invite à regarder ce film de Hayao Miyazaki!

mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)
mon-voisin-totoro (1)

mon-voisin-totoro (1)
Et bien, comment vous dire à quel point j’ai aimé ce long métrage? Ah oui… C’était trop cool WAZA! *tousse et reprend son sérieux*
Bien sûr, Mon voisin Totoro est un film assez enfantin, mais celui-ci est à ne pas manquer et surtout est l’occasion de partager avec petits et grands, un petit quelque chose en famille tout beau tout gentil…

Et donc, sortez vos friandises, vos paquets de chips par millier et chers lecteurs/chères lectrices, je vous invite à regarder ou bien à re-regarder, ou même peut-être à re-re-regarder… (Mais pas plus sinon vous allez finir par vous lasser de Totoro et ses amis et vous voudrez en faire une brochette pour le souper) ce film sans plus attendre! Et n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires.

Sur ce, bon visionnage!!

Hayao Miyazaki du studio Gibli


123456798

Aujourd’hui, je vous propose de parler de Miyazaki Hayao ! Comme vous le savez tous (ou presque tous, ça dépend), le maître du cinéma d’animation japonaise a décidé de prendre sa retraite alors âgé de 72 ans. Nouvelle annoncée le dimanche 8 septembre 2013 par le président du Studio japonais Gibli, au festival de Venise. Ainsi, le bon vieux Hayao a décidé que Kaze Tachinu serait son dernier film d’animation…
Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à lire cet article dédié à Miyazaki Hayao, une idole japonaise (non pas une « idole » comme les AKB48!), bénéficiant d’une renommée mondiale pour ses films d’animations mariant poésie et fantastique!
Bonne  lecture à vous  !

1

– Nom de naissance : Miyazaki Hayao (宮崎駿)
– Date et lieu de naissance : 5 janvier 1941 (Tōkyō, Japon)
– Nationalité : Japonais
– Profession : Réalisateur, Dessinateur

2

Ah… ce bon Hayao était le co-fondateur du Studio Gibli que vous connaissez aujourd’hui pour des animations telles que Nausicaä ou bien encore Le Chateau dans le ciel !
Mais il faut savoir qu’au départ, le studio Gibli n’était pas connu en Occident en dehors des  fans  de  mangas  et d’animes, jusqu’à la sortie internationale de Princesse Mononoké  en 1999. Là, ces films rencontrent un grand succès..

Hayao parle souvent des mêmes thèmes comme par exemple, la relation entre les humains et la nature, l’écologie, la technologie ou même encore les difficultés que l’on rencontre en  temps de guerre ! De plus, les héros sont la plupart du temps des héroïnes, en passant de la jeune fille à la femme forte et indépendante, sans oublier les méchants ambigus.
Ces oeuvres visent un public assez large. Considéré comme l’égal d’Osama Tezuka au Japon et souvent comparé au Walt Disney, Hayao reste modeste dans son travail et explique que cela n’est dû qu’à  la chance qu’il a eu  de pouvoir exploiter sa créativité. Ainsi, il reçoit plusieurs prix et honneurs et devient l’une des personnalités asiatiques les plus influentes de ces dernières années !

3

Voici les films d’animations de Miyazaki Hayao à ne pas manquer  ! (ici je ne mets que le nom et une photo pour chacun d’entre eux, mais je ne vais pas tarder à vous parler de tous ces films d’animations dans des articles propre à eux~)

Mon Voisin Totoro (となりのトトロ)

123456798

Nausicaä(風の谷のナウシカ )

123456798

Le Château dans le Ciel (天空の城ラピュタ )

123456798

Princesse Mononoké (もののけ姫 )

123456798

Le Voyage de Chihiro (千と千尋の神隠し )

123456798

Le Château Ambulant (ハウルの動く城 )

123456798

Et le petit dernier  : Kaze Tachinu (je mets en romanji, car la traduction française est étrange… et en japonais ça donne  : 風立ちぬ )

123456798

5

Cette fois-ci je ne termine pas par un avis comme j’aurais pu le faire d’habitude, enfin si c’est un avis, mais s’en est pas un… Vous me suivez ?!
Donc, Miyazaki est l’un  des réalisateurs  qui a baigné mon enfance et encore aujourd’hui, il m’arrive de me regarder un bon petit Chateau ambulant avec du pop-corns  et des gâteaux sur le bureau pour passer une heure et cinquante-huitminutes de pure bonheur en compagnie de mamie Sophie et  Navet  l’épouvantail !

Vraiment… Si vous ne connaissez pas Hayao Miyazaki et ces oeuvres, je vous conseille de regarder ces films, dont je vous parlerai plus tard en détails !
Et si vous ne voulez pas faire la vaisselle le soir après avoir mangé, mettez vos parents devant un des films de Miyazaki, histoire de les occuper pendant que vous filez en douce dans votre chambre ! Et si vous ne vivez plus chez vos parents et bien… Et bien mettez vous, vous-même devant votre télévision ! (ça peut marcher aussi)
Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous souhaite un bon  visionnage  de films d’animation ! (y’a de quoi s’occuper je pense !) Et n’hésitez pas à laisser vos impressions sur ces films !

Et une bonne retraite à papy Miyazaki!

PS : voici un amv sympa sur le Studio Gibli!

Eden

Bamboo Blade


first

1376091927-logo-bambooblade

Comme le disait l’un des plus grands samouraïs de l’époque sengoku au Japon : « il veut mieux être un petit Chiwhawha habille qu’un grand Labrador maladroit » enfin… Je pense que c’était quelque chose ainsi.. Mais, nous ne sommes pas ici pour écouter/lire les proverbes d’un vieux fou qui un jour décida de manier un stick en bambou!

Chers lecteurs/Chères lectrices, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir l’univers de « Bamboo Blade » en long et en large dans cet article!

Bonne lecture à vous !

1376091888-1

Voici le moment : « Je cherche des infos sur le net à propos du manga! »

  •                 Titre : Bamboo Blade (バンブーブレード : [banbū burēdo])
  •                  Auteurs (oui, car il y en a deux!) : Aguri Igarashi & Masahiro Totsuka! (C’est leur premier manga)
  •                 Genre : kendo, Comédie, Slice of Life et Moe (comme pour K-On! *fan de moe*)
  •                 Saison 1 : 26 épisodes!
  •                 Saison 2 : non.
  •                  Durée moyennes des épisodes : 24 minutes.
  •                 studios (décidément ils ont tous fait en double avec cette série!) : AIC & AIC A.S.T.A.

Comme vous l’aurez compris, Bamboo Blade ne se déroule pas dans un club d’équitation, mais dans un club de Kendo!

1376091890-2

Vous retrouverez Kojirou, enseignant ayant des problèmes d’argent et s’occupant du club de kendo du lycée Muroe. Désespéré en voyant le montant d’argent présent sur son compte. Néanmoins, son senpai lui propose un pari qui pourrait le sauver, le temps d’une année, de la famine. Celui-ci tenant aussi un dojo, propose à son ami d’organiser une rencontre entre leurs deux dojos/clubs! Si Kojirou gagne ce pari, il se verra offert une année de sushi gratuit dans le restaurant du père de son senpai, mais voilà, pour ce faire, il va devoir monter une équipe de cinq jeunes filles et les entraîner au kendo pour vaincre le club de son senpai!

Mais c’est là que le problème se pose… Le club de kendo du lycée Muroe ne compte que deux membres féminins : Kirino et Sayako qui ne donne plus signe de vie au club.

Et là où tout le monde pense que le pari est perdu d’avance, Kojirou découvre l’existence de Kawazoe Tamaki de manière plutôt étrange! Cette jeune fille au physique frêle est pourvue d’un grand talent pour le kendo! Mais dans un premier temps, elle va refuser l’invitation au club de Kirino et Kojirou…

Pendant ce temps, Dan-kun, Miyazaki et Yuuji vont rejoindre le club. Et un jour, alors que Dan-kun se fait martyriser par un ancien du club de kendo, Tamaki va rejoindre le club en tant qu’alliée de la justice, afin de venir en aide au jeune garçon!

Avec l’arrivée de Tamaki dans l’équipe, Kojirou pense qu’il peut remporter le pari contre son senpai! Va-t’il y arriver? Si vous voulez le savoir et bien je vous invite à regarder les épisodes de bamboo blade!

1376091889-3

1376091916-hjugifopd

1376091891-4

« Le kendo est une voie pour former la personnalité à travers l’entraînement du maniement correct du katana. »

Voilà! À la place de parler des OST de bamboo blade, j’ai décidé de vous faire une petite mise en bouche pour l’un de mes prochains articles qui portera sur le Kendo, car c’est vrai, le kendo qu’est-ce que c’est?

Tout d’abord, le kendo (剣道 / 劍道 : littéralement la voie du sabre) est une version moderne du Kenjutsu (technique du sabre) ou si vous préférez, l’escrime asiatique pratiquée autrefois, par les samouraïs ! Le kendo est un art martial asiatique qui vous permettra de manier le sabre ainsi que de vous forger l’âme d’un vrai guerrier !

Cette petite introduction vous a plus ? Je vous invite à lire la suite sur l’article dédié au Kendo!!

1376091907-sans-titre-1

Ai-je aimé Bamboo blade? Hum…. Oui j’ai vraiment adoré! Les personnages sont vraiment attachants et ont tous un caractère bien à eux, ce qui fait que l’on a envie de voir la suite des épisodes pour apprendre à mieux les connaitre!

Mis à part cela, il y a beaucoup de scène d’humour et autre! Et le kendo est un plus dans cet anime pour toutes les personnes étant intéressées par le maniement du sabre, mais pas que, car Bamboo Blade est aussi un divertissement pour les yeux, une raison de ne pas ranger sa chambre et d’otakuter (oui ça n’existe pas, je sais! xD) toute la journée/soirée!

Alors, chers lecteurs/ chères lectrices, je vous invite à regarder ou bien à lire le manga papier sans plus attendre et de laisser vos avis, pourquoi pas, sur cet article!

Sur ce, bon visionnage/bonne lecture!

Eden

Retrouvez les OST de Bamboo Blade grâce à  gif01