Il fait chaud!


Rien à voir avec la chanson de Patrick Sébastien reprenant la chanson d’un certain capitaine de l’espace, je vous dis qu’il ne fait apparemment pas froid dehors ! Même un frileux comme moi a pu ces derniers jours déboutonner son polaire à mi-hauteur pour profiter du soleil, c’est dire !

 Alors, juste un petit post pour vous rappeler 2-3 conseils de base. Hydratez-vous abondamment, protégez-vous du soleil et portez un couvre-chef entre midi et 15h.

Bon voilà, article fini pour les cazu, on va passer aux choses sérieuses maintenant!

La température extérieure dépasse les 30°. Et ce n’est pas forcément bon pour nos machines. Déjà, n’oubliez pas les conseils de base et ne posez pas vos ordinateurs portables des surfaces non fermes (comme un duvet, dans mon cas). Ceux qui n’ont pas encore compris pourquoi, regardez ou se situent les entrées et sorties d’air de votre ordi et comprenez qu’en les bouchant, c’est comme si on bouchait les vôtres.

Si vous aviez la flemme de faire le ménage au printemps et que vous avez eu la flemme de retirer les 10 kg de poussière de l’intérieur de votre ordi, c’est le moment de le faire. Si vous voulez une analogie, la poussière pour l’ordinateur c’est comme le goudron pour le fumeur. Sauf que chez le fumeur c’est irréversible.

Cela peut paraitre évident, mais protégez votre matériel du soleil. En plus de faire ternir les matériaux le soleil peut chauffer considérablement votre ordi/tablette/smartphone. En plus le soleil, hé bien ça bouge (je sens les rageux arriver pour dire que c’est la terre qui bouge par rapport à lui, mais je fais comme si je n’avais rien entendu). En effet, si vous laissez un truc à l’ombre le matin il est probable qu’il se retrouve au soleil l’après-midi.

Si ça ne va vraiment pas niveau température de votre machine, il serait peut-être temps de changer des ventilateurs ou la pâte thermique. Parce que l’air de rien, la chaleur peut faire des dégâts considérables : Essayez de jouer à Crysis sur un ordi portable pas nettoyé depuis 3 ans sur une couette en plein soleil… Votre processeur et votre carte graphique vont s’arrêter de fonctionner au bout de quelques minutes et vous lâcheront définitivement un peu plus tôt que prévu. Sans compter le bruit agréable d’un ventilateur en fonctionnement maximal qui me rappelle des bolides de chez la Navy. Et puis vu l’effort demandé et la luminosité au max, passez mon bonjour à votre batterie.

Ensuite, bah, faites preuve de bon sens, évitez d’emmener vos joujoux à la plage et à la piscine, de leur renverser du thé glacé dessus ou jouer en mangeant une glace qui coule… Fermez les volets, dormez plutôt de jour pour jouer tranquillement la nuit, ne sortez pas de chez vous pour ne pas prendre de coups de soleil et profitez de tout ce temps libre pour enfin tester la pile de jeux « à tester » qui commence à muter dans un coin de votre chambre 😉

 

Josty

GameTest : du jeu 1D


               L’été bat son plein et chaque soir après avoir re-poké la 30éme fois votre camarade de classe partie aux Philippines vous vous décidez de jouer à un bon jeu, prendre un instant de plaisir et de détente… Aujourd’hui, un petit jeu « inclassable » qui vous fera sortir des sentiers battus et qui vous fera découvrir un monde merveilleux, parfois comique, parfois dévoilant carrément des influences burtoniennes.

               Nous allons parler de World of Goo, un des jeux indépendants qui ont réussi à briller .Je n’aime pas toujours parler de jeux de grosses boites milliardaires, surtout parce qu’elles ne me payent pas pour ça, diront certains…

               Déjà, rien à voir avec Goo World, cette plateforme de jeux Facebook, hein, c’est de vrais jeux qu’on parle ! Alors le concept est simple : on fait bouger des petites boules vivantes pour les aider à vivre leur aventure. En fait, chaque boule a la possibilité de s’accrocher à ses voisines et selon sa nature elle influencera plus ou moins la structure. Construire un pont, une tour, faire voler les petites boules deviendra un véritable plaisir, d’autant plus que toutes ont leur propre caractère mais un but commun : découvrir le beau monde qui les entoure. Certaines volent, d’autres s’étirent, quelques-unes sont même indestructibles.

WOG6

               Les graphismes 2D et la musique m’ont plongé dans cet univers à la fois mignon, inquiétant et drôle. Ce jeu est en quelque sorte une caricature de notre monde, il nous arrive de faire le maximum pour tendre vers le haut, s’y mettre à plusieurs, échouer, chuter recommencer encore…mais pour au final arriver à notre but ultime qui se révèle être un sale tuyau d’évacuation. Un tuyau qui les amènera peut-être vers un meilleur quotidien.

               World of Goo est léger, pas cher, disponible sur PC, mobiles et tablettes (mais je vous conseille d’y jouer sur PC pour une meilleure immersion et une lisibilité optimale. Il n’est pas cher et la version démo vous donne accès à une bonne partie du jeu. Comble du luxe, une fonction « passer » permet de sauter un ou plusieurs niveaux, si vraiment ça coince 😉

               Alors un conseil, testez le, au moins pour la démo, vous ne le regretterez pas !

world of goo

Josty